Le camion de police visé par des projectiles lors de l’acte XIV des Gilets Jaunes © Syndicat Alternative police

Fourgon de police attaqué sur l'A7 à Lyon : un suspect interpellé

Un homme de 23 ans a été arrêté ce jeudi à Lyon dans le cadre de l'enquête sur le Fourgon de police attaqué sur l'A7 à Lyon le 16 février dernier. 

Le 16 février dernier, en marge de l’acte 14 du mouvement des gilets jaunes à Lyon, un fourgon de police de la CRS autoroutière Rhône Alpes Auvergne a été violemment pris à partie sur l'autoroute A7 par des manifestants.  Une scène d'une violence rare filmée de l'intérieur par les agents des forces de l'ordre.

Les images captées par le chef de bord attestant de la violence de l’agression étaient largement diffusées dans la presse nationale. Les faits s’étaient déroulés sur l’autoroute A7 en direction du sud alors que des manifestants avaient envahi la voie de circulation bloquant ainsi de nombreux véhicules”, écrit la DDSP ce jeudi. 

Au terme de quatre mois d’investigations, les enquêteurs de la cellule “Gilets jaunes” de la Sûreté départementale du Rhône ont identifié un individu âgé de 23 ans vivant à Lyon, “défavorablement connu des services de police et ne cachant pas son appartenance à la mouvance anarchiste”, déclarent les services de police du Rhône.

Il lui est reproché d’avoir participé à l’attaque du fourgon (il était parvenu à monter sur le capot du véhicule et donner des coups de pied) mais également dans les instants précédents, il a été l’auteur de nombreux jets de projectiles en direction des policiers à hauteur de la rue Casimir Perrier notamment. Un policier était d’ailleurs blessé à l’épaule (8 jours d’ITT) par une des pierres lancées”, a ajouté la DDSP. Il a été arrêté ce jeudi et placé en garde à vue. L’enquête se poursuit. 

Fourgon de police attaqué à Lyon  : tout ce qu'il faut savoir

à lire également
Laura Pfeiffer, la lanceuse d'alerte qui avait rendu publics des documents confidentiels de l'entreprise Tefal a de nouveau été condamnée ce jeudi par la Cour d'appel de Lyon. 
4 commentaires
  1. vieux caladois - 6 juin 2019

    c'est bizarre : je croyais que c'était les policiers qui étaient violents !

  2. Ptit Louis - 6 juin 2019

    Et les enquêtes sur les acteurs de violences policières ?
    Deux poids, deux mesures ...
    A suivre ? Ou circulez, il n'y a rien a voir !

    1. vieux caladois - 6 juin 2019

      confirmez-vous vos certitudes ?

  3. Ptit Louis - 7 juin 2019

    #ViolencesPolicières | «Allô, place Beauvau? C’est pour un bilan.»

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut