Affaire Barbarin : le parquet de Lyon aussi fait appel

Après Philippe Barbarin lui-même, le parquet a également fait appel de la condamnation de l'archevêque de Lyon. Un acte qui doit permettre au parquet d'être présent à l'audience d'appel.

Le parquet de Lyon sera présent à l'audience en appel de Philippe Barbarin. Condamné à six mois de prison avec sursis le 7 mars pour  pour ne pas avoir dénoncé à la justice les faits d’agression sexuelle sur mineur de 15 ans commis par le père Preynat (lire ici), l'archevêque de Lyon a fait appel du verdict, comme nous l'écrivions jeudi (lire ici). Le parquet, qui avait classé l'enquête préliminaire à l'été 2016 et requis aucune condamnation lors du procès de janvier, a suivi, et également déposé un appel dans la foulée.

"Guerre d'usure"

"Un appel incident", comme on dit dans le jargon, qui fait suite à l'appel principal du prévenu. "Nous le faisons systématiquement lorsqu'un prévenu fait appel, pour permettre à la cour de juger l'affaire dans sa globalité, avec l'avis du parquet général", a expliqué un procureur adjoint à Lyon Capitale. Sans cet appel incident, le parquet n'aurait pas été présent à l'audience d'appel. "On peut le voir comme un détail de procédure, mais c'est aussi une nouvelle étape dans la guerre d'usure financière et psychologique qui nous ruine", a réagi Pierre-Emmanuel Germain-Thill, porte-parole de l'association de victime La Parole libérée, joint par Lyon Capitale.

Le délai d'audiencement du procès en appel reste inconnu à ce jour. De son côté cardinal Barbarin doit être reçu ce lundi à Rome par le pape, à qui il a remis sa démission (lire ici). D'après Le Progrès, les avocats du cardinal ont rédigée une note à l'attention du pape François insistant sur la probabilité d'une relaxe en appel, selon eux.

à lire également
Le cardinal Barbarin a été relaxé ce jeudi par la Cour d'appel de Lyon. Les juges ont estimé qu’il aurait dû dénoncer les faits avant le 26 février 2013, mais que les faits étaient prescrits. Concernant les faits postérieurs, pour lesquels il a été condamné, contrairement à la première instance, la cour a déclaré que le cardinal n’avait pas à saisir la justice.
Faire défiler vers le haut