Aurore Gros-Coissy
©NICHOLAS LARCHE / AFP

Trafic de Subutex : le procès d’Aurore Gros-Coissy ajourné

Le procès d’Aurore Gros-Coissy à l’île Maurice a été une nouvelle fois ajourné, alors qu’elle était interrogée par son avocat. La Cour suprême a jugé non recevables certaines pièces versées au dossier.

Déjà ajourné, le procès de la jeune Rhodanienne devait reprendre son cours normal ce jeudi 18 septembre. Elle a notamment répondu aux questions de son avocat, Me Glover. Comme depuis trois ans, elle a réaffirmé son innocence. Non, elle ne reconnaît pas le sac vert dans lequel étaient dissimulés 240 paquets de Subutex, contenant au total 1 680 comprimés de 8 mg, a-t-elle affirmé. Ce sac devait contenir des cigarettes initialement destinées à la mère de Tinsley Cornell, rapporte un média mauricien.

La jeune femme a décrit la relation qu'elle entrenait avec Tinsley Cornell, rencontré dans un camp de vacances, en 2005, en France.

Mais, ensuite, la Cour suprême a ajourné le procès. Elle a jugé que certaines pièces versées au dossier n'étaient pas recevables. Il s'agit d'un relevé bancaire attestant que la jeune femme avait bien payé son billet d'avion à destination de l'île Maurice.

Le procès devrait reprendre le vendredi 26 septembre.

à lire également
Vendredi 24 janvier s'est tenue l'audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Lyon, sous l’égide de Thierry Polle, premier président, et de Nicolas Jacquet, procureur de la République, en présence de nombreuses personnalités politiques, civiles, militaires, universitaires et judiciaires lyonnaises.
Faire défiler vers le haut