Eric Cesari
Eric Cesari © Miguel Medina/AFP

Bygmalion : trois ex-cadres de l’UMP interpellés

Trois ex-cadres de l’UMP ont été interpellés ce jeudi matin, dans le cadre de l’affaire Bygmalion.

Trois ex-cadres de l'UMP sont entendus par les services de police depuis ce jeudi matin. Il s'agit d'Eric Cesari (photo ci-contre), de Fabienne Liadze et de Pierre Chassat. Ils ont été interpellés à leurs domiciles ce matin et placés en garde à vue à l'office anticorruption de Nanterre.

Eric Cesari, que l'on surnommait “l'œil de Sarkozy” à l'UMP, l'ex-directrice des affaires financières du parti Fabienne Liadze et son ancien directeur de la communication Pierre Chassat sont soupçonnés d'avoir des liens avec l'affaire des fausses factures réalisées pour le compte de la société Bygmalion, durant la campagne présidentielle de 2012 de Nicolas Sarkozy.

Hier, mercredi 1er octobre, les deux cofondateurs de la société Bygmalion, Guy Alvès et Bastien Millot, ont déjà été mis en examen pour "complicité de faux et usage de faux". L'ancien patron de la filiale événementielle de la société, Franck Attal, a lui été mis en examen pour "faux et usage de faux". Ils sont tous trois placés sous contrôle judiciaire et n'ont pas le droit de rencontrer l'ancien patron de l'UMP, Jean-François Copé, ni Nicolas Sarkozy. Les trois ex-cadres de Bygmalion sont soupçonnés d'avoir fabriqué de fausses factures pour maquiller les dépenses de campagne de l'ancien candidat à la présidentielle en 2012.

Enfin, hier, mercredi 1er octobre, François Fillon a lancé un pavé dans la mare. L'ex-Premier ministre a assuré avoir entendu parler de Bygmalion avant la présidentielle de 2012. Nicolas Sarkozy a lui toujours démenti avoir eu connaissance de l'existence de Bygmalion durant la campagne présidentielle.

à lire également
Le procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre du caporal Arthur Noyer se déroulera du 3 au 12 mai 2021 devant la Cour d’Assises de la Savoie, annonce aujourd’hui le parquet général de Chambéry. L’accusé est également mis en examen pour le meurtre de la jeune Maëlys.
1 commentaire
  1. kaoetic - 2 octobre 2014

    Ils auront beau jouer les amnésiques les factures et les écritures comptables parleront pour eux et l'ancien monarque ...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut