Voyage présidentiel en République du Saugeais

(Article paru dans le numéro d'octobre 2008 de Lyon Capitale)

Il est 11h du matin, nous roulons pépères, le photographe et moi, fenêtres ouvertes et cheveux au vent au milieu d'un biotope d'épicéas et de champs de pâture. L'air est frais, les vaches bronzent. Surgit alors de nulle part un colosse à moustache encadré de deux compères endimanchés. Je pile. Deux douaniers s'avancent. " Messieurs, bonjour, vous avez un laissez-passer pour entrer en République du Saugeais ? Quelque chose à déclarer ?".
Saperlipopette, le coffre est plein de saucisses fumées et de comté fruité ! Nous sommes bons pour une saucée.

Déboule alors une Peugeot 407 beige rutilante, avec de petits fanions de chaque côté du capot. " Ils sont avec moi " lance une dame habillée d'un tailleur et d'une écharpe tricolore. " C'est la présidente... " murmure un douanier. Mon Dieu la présidente de la République ! " Madââme.. ". Ni une ni deux, les présentations sont faites, les laissez-passer sont délivrés. "Tous à l'apéro !", invités par la République du Saugeais, une micronation ignorée des atlas officiels et des programmes d'histoire-géo.

Une République folklorique, en réalité, avec son hymne national, son drapeau, sa monnaie (qui vaut peanuts), ses généraux de l'armée, " en cas d'invasion " de voisins, et même ses services secrets (un commandant des Renseignements généraux est citoyen d'honneur). Et ses trésors d'Etat : fromages AOC, jambons fumés, vin jaune du Jura et le fameux Pontarlier, " l'arme nucléaire " de cet Etat-terroir, apéritif à l'anis vert perché à 45èmeC. Tout le monde s'y est mis, sauf la présidente et le photographe. " Chacun ses faiblesses " s'esclaffe le sympathique colosse à moustaches, en fait Premier Ministre du Saugeais. Et de me resservir une lampée, claque dans le dos en prime, en gage d'amitié. Mes respects monsieur le Premier Ministre !
Pour en savoir plus
http://www.tourisme-loue-saugeais.fr
Ils ne siègent pas à l'ONU, Fabrice O'Driscoll (éd. Presses du Midi)

Où déjeuner ?
L'Etang du Moulin
Un chalet en bois, un étang aux eaux cristallines, le tout enveloppé d'une immensité de sapins, à plus de 1 000 mètres d'altitude. Paradisiaque ! Cuisine du terroir semi-gastro très plaisante. Menus : de 23 à 90 euros.
5, rue de l'Etang du Moulin. Bonnetage. 03 81 68 92 78.
Où dîner ?
Faivre
Le feuilleté au "Jésus" de Morteau, mont d'or et morilles est un grand moment de bonheur qui se savoure dans une belle demeure franc-comtoise. Menu : 18 euros
Bas-de-Grand-Combe. Grand'Combe Le Châteleu. 03 81 68 84 63.
Où dormir
Chez Les Colin
Sur la crête franco-suisse, belle fermette isolée, chambres douillettes et vues panoramiques.
80 euros/chambre double (avec petit-déjeuner).
La Fresse. Hauterive-la-Fresse.
03 81 46 51 63.
www.chezlescolin.fr
A rapporter
Fromagerie de La Chaux de Gilley Une fruitière bio dans les montagnes du Haut-Doubs : comté, morbier, crème et beurre. Petit plus : la visite de la fabrication gratuite, par le fromager Gérard Droz-Vincent.
7, rue du Docteur Girard. La Chaux. 03 81 43 30 35.
Aux Produits Saugets
Pour la saucisse de Morteau doublement oréolée au Concours général agricole.
2, route Nationale. Maisons du Bois-Lièvremont. 03 81 38 15 13.
http://produitsaugets.free.fr/
Blackmint
Un petit détour par la Suisse, dans le Val-de-Travers, chez les Kübler qui distillent la légendaire "fée verte" depuis 1863. Le Val-de-Travers est le berceau historique de l'absinthe.
7, rue du Château. Môtiers (Suisse). 00 41 32 861 14 69.
www.blackmint.ch

à lire également
faits divers
Un avion de tourisme s’est écrasé ce mardi matin à Saint-Agrève, dans l’Ardèche, à environ 100km au sud de Lyon. Le pilote et un passager sont grièvement blessés. Ils ont été héliportés vers des hôpitaux.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut