L’ensemble Voces 8 © Andy Staples
L’ensemble Voces 8 © Andy Staples

Voces a capella à l’Auditorium

De la Renaissance à Simon & Garfunkel en passant par Mendelssohn ou Duke Ellington, l’ensemble Voces8 vient nous ravir de ses voix blanches parfaitement harmonisées, le temps de deux concerts accessibles à tous dès 7 ans.

Dans la plus pure tradition du chant choral britannique, l’ensemble Voces 8 s’est vite illustré sur les scènes internationales en conquérant de nombreux prix à travers le monde. Il est vrai que l’octuor avance de sérieux arguments : une perfection vocale combinée à une recherche timbrale “effaçant” (quand il le faut) les individualités au profit d’un son de chœur homogène quasi “instrumental” et d’autre part une recherche d’extrême éclectisme dans la composition des programmes.

On pense bien sûr à leurs ancêtres les King’s Singers, également partis du répertoire vocal classique pour agrémenter leurs programmes de standards du traditionnel ou de la pop music. Rien de neuf, donc, sinon une coloration assez différente due à la mixité de l’effectif (les King’s Singers sont exclusivement masculins) et des partis pris d’arrangements peut-être plus “tranchés” par moments, notamment dans le registre “planant”. Quoi qu’il en soit, la recette est là et petits et grands – le concert est labellisé “jeune public”, sans pourtant s’adresser exclusivement aux enfants – pourront voyager dans le temps et à travers les genres, de la Renaissance (Praetorius) au répertoire sacré (Mendelssohn, Rachmaninov…) en passant par les traditionnels, le jazz (Duke Ellington) ou la pop (Simon & Garfunkel).

À noter les “chansons participatives” mentionnées au programme du spectacle, pendant de l’atelier d’initiation vocale proposé le matin (gratuit sur réservation auprès de la billetterie), en amont des concerts, par les chanteurs de l’ensemble !


Voces 8 – Samedi 24 novembre à 15h et 18h à l’Auditorium

[Article publié dans Lyon Capitale n°782 – Novembre 2018]

à lire également
Romain Baudoin et son torrom borrom © DR
Pas fan de Sheila ni de Julien Clerc ? Rassurez-vous, bien d’autres tons courent cette semaine dans les salles de musique lyonnaises. Exemple (presque) au hasard : savez-vous comment sonne un torrom borrom ? Réponse dans notre sélection. Alors, bons sons, bons concerts et sus au bourdon.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut