Vaison Danse, la belle Romaine

Exigeant mais toujours grand public, le festival de Vaison-la-Romaine propose cette année encore une programmation très éclectique, minutieusement élaborée en fonction de différents publics.

Déroulé sur la scène magique du théâtre antique, le festival de Vaison-la-Romaine reflète une belle symbiose entre le plaisir de la danse et l’atmosphère chaleureuse du Midi. La Sud-Africaine Dada Masilo (photo) y présentera son Lac des cygnes black et gay, dont l’écriture très originale mélange le classique et les danses traditionnelles africaines.

Avec sa version très érotique des Mille et une nuits, Angelin Preljocaj se replonge dans sa fascination pour l’Orient et les mystères de la chair.

Les Québécois des Sept Doigts de la Main transporteront le public dans un abri de fortune, fait de toile et de ruban adhésif, avec comme moyens de survie des corps projetés sur scène s’exprimant par des acrobaties de haute voltige bourrées d’énergie.

Pour ceux qui les ont ratés à Lyon, les Pockemon Crew feront leur show retraçant un incroyable parcours depuis l’opéra de Lyon jusqu’à leurs tournées internationales.

Accompagné de six danseurs, Miguel Ángel Berna − un des plus grands danseurs espagnols − fera revivre toute l’âme d’une danse antique, la jota, maniant avec une extrême virtuosité les castañuelas (castagnettes).

Dans le cadre d’une soirée spécifique, cette édition propose de découvrir de jeunes artistes peu connus qui s’inspirent de leur culture traditionnelle, l’interrogent et portent un regard contemporain sur les danses ancestrales dont ils sont issus. Trois soli pour trois danseurs : l’Ivoirien Louis Pierre Yonsian, l’Israélienne Daniell Alnuma et le Tunisien Rochdi Belgasmi. Entre les soli, les musiciens Mohamed Alnuma (Irak) et Gil Hameiri (Israël) transformeront cette soirée en un lieu sans frontières.

-----

Vaison Danses. Du 13 au 28 juillet, à Vaison-la-Romaine. Horaires et réservations sur le site du festival.

à lire également
Le Pockemon Crew fête ses 20 ans aux Nuits de Fourvière avec une soirée exceptionnelle le 14 juillet et à la rentrée dans une création inédite avec les danseurs du ballet de l’Opéra. Entre succès et coup de gueule, son directeur artistique, Riyad Fghani, se confie.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut