Au revoir Simone
Au revoir Simone

Un nouveau festival rock, électro et écolo en Ardèche

Du 20 au 22 septembre à Ruoms (Ardèche) se déroulera la 1re édition de “Heart of glass, Heart of gold”, festival de musique rock et électro. A la base de ce projet, quatre Lyonnais qui ont investi de leurs poches pour donner vie à cet événement, sans l’aide d’aucun sponsor.

“On a un peu mis nos tripes sur la table.” Melvil Bouchard, directeur du festival, ne s’en cache pas. Avec Jean-Marie, Olivier et Virgil, ses trois compagnons d’aventure, ils jouent gros dans la création de ce festival pop, rock et électro indépendant, dont la première édition se tiendra ce week-end à Ruoms en Ardèche.

“Nous n’avons aucun partenaire, sponsor ou subvention. Ce sera un festival où n’apparaîtra aucun logo”, précise Melvil. Ils ont eu des propositions, qu’ils ont préféré refuser afin de garder une totale maîtrise de l’événement, dans son organisation comme dans sa programmation. Un pari risqué, mais qui leur a permis de réunir une importante liste d’artistes internationaux, dans laquelle on retrouve les Américaines d'Au revoir Simone, le Néo-Zélandais Conan Mockasin, mais aussi le groupe marseillais Aline. “On a réuni un panorama pop-rock qui claque”, se réjouit Melvil.

Outre la musique, ce festival se distingue par un cadre original. Oubliez les tentes et le camping sauvage. Le festival se tiendra dans un centre de vacances, privatisé pour l’occasion. Festivaliers, artistes, techniciens et bénévoles logeront dans des bungalows complètement équipés, tout confort. Les pieds dans l’eau, les festivaliers pourront même profiter de concerts depuis le centre nautique.

Pour satisfaire les quelque 800 amateurs de musique attendus, une grande scène en extérieur accueillera les têtes d’affiche. En cas de météo capricieuse, un club en intérieur prendra le relais jusqu’à 5 heures du matin. Le tout s’inscrivant dans une démarche de développement durable voulue par les organisateurs. Les festivaliers seront ainsi sensibilisés au tri sélectif tout au long du week-end. Des plateformes de covoiturage et des navettes sont mises en place pour se rendre sur le site. Pour le parking, une participation libre sera demandée, dont la moitié de l’argent récolté sera reversée à la Ligue de protection des oiseaux d’Ardèche.

Pour Melvil et ses camarades, le pari est simple : tenter de conquérir un public et attirer des sponsors pour les années à venir. “On est parti pour perdre de l’argent cette année, mais on espère pouvoir faire mieux dès la prochaine édition.”

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut