Place des héros Krystian Lupa 4
© D. Matvejevas

Théâtre : la Place de Bernhard est au TNP

La dernière pièce de Thomas Bernhard, qui fit scandale à sa création en Autriche, est présentée à partir de jeudi à Villeurbanne dans la mise en scène de Krystian Lupa, succès d’Avignon 2016.

Dernière pièce écrite par Thomas Bernhard, Place des héros a connu un destin singulier. La pièce fut créée au Burgtheater de Vienne, l’institution théâtrale majeure autrichienne, trois mois avant la disparition de Bernhard (en 1989). De par sa dimension sociale, politique et historique, elle créa un énorme scandale. Furieux de cette réception houleuse, l’écrivain interdit en représailles toute représentation ou publication de ses textes en Autriche.

Au centre de l’œuvre, un vieux mathématicien juif et sa femme qui ont vécu dans un lugubre appartement viennois donnant sur la fameuse place (dite “des héros”) où Hitler, en mars 1938, proclama devant plus de 100 000 Viennois enthousiastes l’annexion de l’Autriche au IIIe Reich…

Krystian Lupa s’empare de ce brûlot politique avec une intelligence et une force de conviction qui ont valu à sa mise en scène d’être saluée comme le chef-d’œuvre de la dernière édition du festival d’Avignon. Aperçu en vidéo ci-dessous.

Place des héros – Mise en scène Krystian Lupa (spectacle en lituanien, surtitré en français)
Du 6 au 13 avril à 19h30 (relâche le dimanche), au TNP.
> Le 7 avril à 18h30, avant la représentation : un prélude pour donner des clés de lecture de la pièce de Thomas Bernhard
> En lien avec la pièce : mercredi 12 à 18h30 rencontre “théâtre et philo” sur le thème théâtre et démocratie

à lire également
Philippe Torreton dans La Vie de Galilée, de Brecht – Mise en scène Claudia Stavisky © Simon Gosselin
Entretien – La saison dernière, nous avions apprécié la formidable prestation de Philippe Torreton dans J’ai pris mon père sur mes épaules, de Fabrice Melquiot. Il revient cette semaine à Lyon pour interpréter Galilée, dans La Vie de Galilée de Brecht, aux Célestins. Le lieu, après la Comédie-Française, où il a le plus souvent joué, dit-il.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut