© Rémi Blasquez

Théâtre du Vellein à Villefontaine : Rebibbia, immersion dans une prison de femme

La metteure en scène lyonnaise Louise Vignaud s’associe à l’auteure dramatique Alison Cosson pour adapter L'Université de Rebibbia, un roman dans lequel l’écrivaine italienne Goliarda Sapienza, raconte son incarcération après un vol de bijoux dans les années 1980, dans la plus grande prison de femmes d'Italie.

Romancière issue de la gauche radicale italienne, Goliarda Sapienza livre un récit qui constitue une véritable immersion dans l’univers carcéral.

À travers ses rencontres avec les criminelles, les prostituées, les droguées et les dissidentes politiques dans la prison de Rome, elle dépeint en creux les stigmates de l’Italie des années de plomb.

C’est pourtant dans cet univers ou règnent la défiance et la violence qu’elle fait l’expérience de la solidarité féminine et prend conscience du véritable enfermement : "Je me suis depuis si peu de temps échappée de la colonie pénitentiaire qui sévit dehors, bagne social découpé en sections rigides de professions, de classes, d’âges, que cette façon de pouvoir brusquement être ensemble ne peut que m’apparaître comme une liberté folle, insoupçonnée."


Rebibbia, le 25 janvier au Théâtre du Vellein (Villefontaine - Isère)


 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut