Sophie Divry © Tim Douet
Article payant

Sélection livre : Sophie Divry et les états d'âme d'un robot sur Mars

Avec Curiosity, la romancière lyonnaise Sophie Divry livre un beau texte sur la solitude du rover de fond. Une histoire de robot martien, mais humain trop humain, assailli par des questions existentielles et que les mots sauvent un peu.

Quelques mois seulement après son très percutant Cinq mains coupées, parenthèse à visée documentaire mais à l’intérêt littéraire réel, Sophie Divry revient déjà à ses moutons romanesques. Lesquels, les amateurs de l’autrice le savent, ont tendance à sauter toutes les barrières sans distinction de genre ni de forme, ainsi qu’elle le soutient notamment avec le collectif d’écrivains Les Monstres qui défend une littérature... monstre.

Après avoir, entre autres, rejoué Madame Bovary en milieu pavillonnaire (La Condition pavillonnaire), tâté du méta (Quand le diable sortit de la salle de bain) ou raconté le monde d’après (l’apocalypse) dans Trois fois la fin du monde, Sophie Divry s’attaque sur deux fronts à la science-fiction dans un livre qui s’ouvre sur un court roman et se termine sur une grosse nouvelle. Avec pour point commun l’évocation d’une solitude au carré.

Si la deuxième, L’Agrandirox – dans laquelle une septuagénaire confinée voit son studio prendre des proportions démesurées et même inquiétantes grâce ou à cause d’un produit miracle agrandissant les surfaces – flirte avec le fantastique façon Twilight Zone, Curiosity, qui donne son titre au livre, s’ébroue dans une science-fiction plus terre à terre, ou plutôt Terre à Mars, au ras des cailloux de la planète rouge. Une fiction portée par la science, en quelque sorte. Car ici, la romancière se met dans la peau, ou plutôt la carrosserie sommaire, d’un rover martien tout ce qu’il y a de plus réel, de la mission Mars Science Laboratory.

Il vous reste 52 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut