Blasted Thaumatrope Ateliers
© D. Houncheringer

Sarah Kane sans tain aux Ateliers

Prenant quasiment au mot l’expression “huis clos”, Karim Bel Kacem et sa compagnie Le Thaumatrope mettent en scène B.L.A.S.T.E.D aux Ateliers.

Incontestablement, pour les spectateurs à la recherche de sensations nouvelles, c’est au théâtre Les Ateliers qu’il faut se rendre cette semaine. Karim Bel Kacem et sa compagnie y ont installé un dispositif scénique peu commun : les acteurs évoluent dans une chambre close tandis que les spectateurs, munis de casques, les observent et les écoutent à travers des vitres sans tain.

Cette véritable “boîte à jouer” permet une autre appréhension des textes présentés, d’autant qu’un important travail sur le son est élaboré par la compagnie du Thaumatrope.

Crise de couple au carré

En alternance avec Gulliver, la première “pièce de chambre” proposée au public des Ateliers est un huis clos oppressant de Sarah Kane. La singulière machinerie théâtrale de Karim Bel Kacem figure ici une chambre d’hôtel. La pièce de la dramaturge anglaise iconoclaste met aux prises un journaliste paranoïaque et une jeune fan de Liverpool qui voient leur crise de couple confrontée à une crise d’une tout autre ampleur : une guerre qui éclate.

B.L.A.S.T.E.D – Mardi 12, mercredi 13 et jeudi 14 mai à 20h, aux Ateliers, Lyon 2e.
Attention : Spectacle accessible seulement aux plus de 16 ans.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut