Rendez-vous chez Nino Rota à l'Auditorium de Lyon

Si Nino Rota n'a pas l'aura d'un Ennio Morricone ou d'un John Barry, il n'en demeure pas moins l'un des compositeurs les plus prestigieux de l'histoire du cinéma qui fleure bon l'Italie, et les films de Fellini. Virtuose parmi les virtuoses, il fut d'ailleurs récompensé pour sa partition sur la bande originale du Parrain (le 2), pour laquelle il fut oscarisé en 1974. Mais son œuvre ne se limite pas au 7e art et le compositeur milanais, avant de s'éteindre en 1979, a livré au monde pas moins de dix opéras, cinq ballets et d'innombrables morceaux en tout genre. De quoi donner des idées à Mauro Gioia, napolitain de son état, qui remet l'artiste au goût du jour dans Rendez-vous chez Nino Rota, un album sorti en novembre dernier chez Warner Music. Sur ce disque, issu de huit longues années de recherches sur le compositeur, Mauro Gioia reconstruit l'univers du maître en y apposant sa voix et celles d'une pléiade d'interprètes féminines au charisme certain. Une idée qui lui aurait été soufflée par le regretté Fred Chichin des Rita Mitsouko. C'est donc très naturellement que l'on retrouve Catherine Ringer, l'autre moitié du célèbre duo sur l'album, mais également, sur la scène de l'Auditorium de Lyon, accompagnée par Misia, l'une des voix les plus célèbres du fado et par la comédienne portugaise Maria de Medeiros.

Rendez-vous chez Nino Rota. Le 31 janvier à l'Auditorium, 149 rue Garibaldi, Lyon 3e. 04 78 95 95 95.

www.auditorium-lyon.com

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut