Ajax Théâtre Permanent

Plan canicule au théâtre du Point-du-Jour

Le Point-du-Jour n’aura jamais autant mérité son nom. Pour l’intégrale de sa trilogie Ajax, Œdipe et Électre, la troupe emmenée par Gwenaël Morin nous convie ce samedi à… 5h du matin ! Comme les spectateurs grecs à l’époque de Sophocle.

“Évitez de sortir aux heures les plus chaudes”, conseille la préfecture. Au Point-du-Jour, le message a été reçu cinq sur cinq. C’est donc à 5h du matin précises que commenceront les représentations, ce samedi 25 juillet. Pour courser l’astre brûlant, il faut en effet se lever tôt quand on projette de jouer trois pièces d’affilée.

Toute une matinée Sophocle, avec : Ajax (déjà en colère contre Ulysse à 5h), Œdipe (qui sera aux prises avec sa vérité tragique à partir de 7h) et Électre (dont le désir de vengeance éclatera à 9h). Cette trilogie est celle qui était programmée l’an dernier aux Nuits de Fourvière et avait dû être annulée en raison de la blessure d’une des actrices. Les trois pièces ont été jouées séparément la semaine dernière et devaient être reprises ce week-end, mais finalement c’est à l’intégrale que l’on aura droit pour clôturer cette saison.

L’aube de la tragédie

La canicule qui frappe Lyon depuis plusieurs semaines n’est pas la seule raison du projet matinal de Gwenaël Morin et sa troupe. Le directeur du théâtre du Point-du-Jour a surtout voulu, nous disent-ils, retrouver l’esprit du théâtre antique.

À l’époque, les spectateurs gagnaient en effet le lieu de la représentation avant l’aube et s’installaient sur les gradins de pierre pour de longues heures. L’on peut donc supposer que les tragédies et/ou comédies ne s’évanouissaient pas aussitôt dans le sommeil de ceux qui y avaient assisté mais étaient au contraire complètement intégrées à leur journée. L’expérience sera-t-elle concluante avec des Lyonnais du XXIe siècle ? Réponse samedi vers 11h30.

Ajax, Œdipe & Électre, de Sophocle – Samedi 25 juillet à partir de 5h, sur le parking du théâtre du Point-du-Jour.
Précisions pour les couche-tard et les hydrophobes : le spectacle peut être pris en cours de route et une solution de repli est prévue en cas de pluie.

à lire également
Thyeste, de Sénèque – Mise en scène Thomas Jolly © Jean-Louis Fernandez
Fasciné par la figure sanglante de Thyeste, Thomas Jolly a proposé au dernier festival d’Avignon une version impressionnante de la tragédie de Sénèque. Reprise cette semaine aux Célestins.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut