Musiques à ciel ouvert, aux Chartreux

Depuis douze ans déjà il propose de découvrir des musiques du monde. Une sorte de festival gratuit qu'on peut agrémenter avec la buvette et la " cantinette ", boissons, plats du soir et sandwichs. Le tout en " développement durable ". Non pas parce que c'est à la mode mais parce que des partenariats sont noués depuis longtemps. On sert donc de la bière bio et des jus de fruits artisanaux. La gobelets sont consignés 1 euro et -miracle !- ils reviennent tous seuls vers leur origine, au lieu de partir grossir la poubelle. Les déchets justement, ils sont triés sur place, une poubelle " recyclable ", une autre " non recycable ", un plateau spécial pour les mégots et une dernier récipient pour le verre. Impact minimum sur l'environnement. C'est que la manifestation accueille couramment plus de mille personnes. Bon, ce jeudi 14 il pleuvait gaillardement sur ce côté Saône de la Croix Rousse, et les courageux étaient beaucoup moins nombreux. Ils ont pu apprécier pourtant en première partie Nara et Bazra. Chants traditionnels mongols. La voix inoubliable de Bazra qui descend dans le graves aussi profondément qu'un gong et monte ensuite jouer dans des aigus cristallines d'une musicalité parfaite. Puis Wang Li et ses guimbardes de cuivre et de bambou. Ce musicien chinois joue d'étranges instruments formés de lames de métal qui vibrent autant sous les doigts que sous le souffle du joueur. Il propose des compositions personnelles mais qui s'inspirent de la tradition musicale des paysans chinois. Les jeudis des musiques du monde en sont peut-être à leur dernière saison, si le CMTRA ne trouve pas le moyen de sortir de la crise qu'il traverse.

Pierre Gandonnière

lien

CMTRA Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes

à lire également
Fête de la musique
Solstice d’été, nouvelle Fête de la musique. Avec un programme riche et varié dans les neuf arrondissements de Lyon. Ce jeudi 21 juin, les artistes, pros ou amateurs, rythmeront la journée la plus longue de l’année dans l’espace public lyonnais. 1er arrondissement : le hip-hop se mêle au classique Sur la place Louis-Pradel, de 17h à 19h, les […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut