Mardi 7, régime Miossec

Sur son dernier album, le chanteur breton – légèrement ronronnant sur ses précédents opus – a décidé d’opter pour une démarche contradictoire. Chansons ordinaires est en réalité son disque le plus rock. Noyé sous les marées de guitare et des rythmiques tachycardes, le Brestois n’avait pas semblé autant à son aise depuis fort longtemps. Comme si la testostérone injectée à sa musique avait également musclé ses textes. On a hâte de voir le résultat sur scène.

Miossec + Joseph d’Anvers.
 Mardi 7 février, à 19h, au Transbordeur.

à lire également
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Lyon a perdu l'un de ses plus anciens bouquiniste et puits de culture musicale. Emporté à 64 ans, Serge Boissat n'a jamais cessé de diffuser sa passion pour le rock au sens large et pour la bande dessinée. Son ami et fondateur de la radio libre "Radio Bellevue" en 1981, le réalisateur Jean-Claude Chuzeville, lui rend hommage.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut