M Pokora à la Halle Tony Garnier

Le genre de produit de supermarché qui n'existe qu'à travers le succès d'une grande marque. Comme son idole, Mathieu Tota, de son vrai nom, chante, danse et a jadis fait ses armes dans un boys band nommé Linkup, rejet de l'émission de téléréalité Popstars. Justin, quant à lui, dans sa jeunesse, côtoyait Britney Spears dans le Mickey Mouse Club avant de partager l'aventure du groupe de garçons NSYNC. Cinq ans plus tard, après trois albums solos, M Pokora tient toujours la barre, ses bras tatoués remplis de disques d'or, multipliant les récompenses aux NRJ Music Awards. Le secret ? S'entourer des bons producteurs pour livrer un R'n'B toujours en léger décalage avec la hype. Une hype souvent immiscée par l'ami Timberlake, modèle malgré lui d'un M Pokora bien inspiré de s'en inspirer.

M Pokora, le 10 décembre à la Halle Tony Garnier.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut