Frantz Metzger Futaie
© Galerie AMRP

Lyon : les expos à voir en février

Où il est question d’espace, d’apparition et de disparition, de fermeture, de peinture, de sculpture et d’architecture du XXe siècle.

Frantz Metzger – Futaie © Galerie AMRP

© Galerie AMRP
Frantz Metzger – Futaie.

Figuration réinventée

Franz Metzger réinvente la figuration. Il peint par thèmes, mais la présence humaine est au cœur de l’œuvre. Presque inquiétant, le corps se déforme, devient ectoplasme, flotte dans un univers qui semble hostile, apparaît, disparaît, semble traverser l’espace, bien que réellement présent. Cette œuvre très affirmée installe un univers gris et presque fantastique.

Jusqu’au 11 mars à la galerie AMRP (Pallade).

Fermeture définitive ?

Francesco Bocchini – Vue de l’exposition © DR

Francesco Bocchini – Vue de l’exposition.

Au Toboggan, alors que l’on ne connaît toujours pas le sort que réserve la nouvelle municipalité à sa directrice Sandrine Mini, la politique d’expositions se poursuit avec “Transambulare”.

Francesco Bocchini redonne vie à des bouts de métal récupérés afin de créer des mécanismes poétiques.

Ces sculptures et objets à manivelle colorent l’espace, dansent sous les mains des visiteurs et, comme l’indique le titre de l’exposition, s’inspirent des traboules lyonnaises.

Jusqu’au 16 mars à La Spirale, espace d’exposition du Toboggan.

Son et lumière

Maurice Digonnet – Géo-relief © DR

Maurice Digonnet – Géo-relief.

Maurice Digonnet propose à Givors “Forme et lumière – Mouvement et son”. Cette exposition est proche du design, de l’architecture et de l’urbanisme.

Un dialogue s’installe avec les formes combinatoires et géométriques de l’architecte Jean Renaudie. Un empilement entre en communion avec la montagne, comme un village troglodyte avec ses dédales de chemins.

Des tableaux composés de miroir et de verre soufflé donnent une autre dimension au graphisme géométrique et entrent en relation avec l’architecture. Au centre et dans les angles, des tubes en verre suspendus constituent une installation sonore. Il s’agit de “voir et penser ces formes qui nous entourent”.

Jusqu’au 18 février à La Mostra – 3 rue du Suel, à Givors
www.mauricedigonnet.com

L’architecture du XXe siècle en question

ARCHI 20-21, proposée par le conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) nous fait réfléchir aux façons d’intervenir aujourd’hui sur l’architecture du dernier siècle.

La bibliothèque universitaire de la fac de sciences, à la Doua (Villeurbanne) © URCAUE

© URCAUE
La bibliothèque universitaire de la fac de sciences, à la Doua.

L’observation des mutations de notre environnement – de l’habitat à nos monuments en passant par les ouvrages d’art – permet de mieux comprendre les différentes postures adoptées par les maîtres d’ouvrage et les architectes : démolir, laisser en l’état, entretenir, agrandir, reconvertir, rénover, restituer, déplacer.

Par ailleurs, le CAUE Rhône-Métropole édite un nouveau livret (gratuit), invitant chacun à parcourir librement le quartier de la Guillotière et à découvrir ses bâtiments, ses places et espaces publics. En cours également, en collaboration avec les musées Gadagne : une balade urbaine dans ce quartier de la Guillotière.

Du 3 février au 14 avril au CAUE Rhône-Métropole (Lyon 1er).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut