LLAB, une plateforme de musique urbaine lyonnaise

Le 8 septembre, Lensy Mbithé, étudiant lyonnais, ouvrira LLAB, une plateforme interactive de musique urbaine. Son but : répertorier et promouvoir les artistes lyonnais et leur permettre ainsi de se jauger.

Cadet d’une fratrie de cinq sœurs dont quatre sont musiciennes, Lensy Mbithé a grandi dans un environnement propice à la création musicale. Ce jeune Grenoblois est arrivé à Lyon en 2014 pour faire ses études à l’Idrac.

Son projet est parti d’un constat : l’absence de visibilité des artistes hip-hop locaux à Lyon. Lensy décide alors de monter une plateforme de musique urbaine pour les soutenir, qui sera mise en ligne ce 8 septembre. Il l'a baptisée LLAB, "du mot "laboratoire" car c’est nouveau à Lyon, une sorte d’expérience ...", explique-t-il.

De jeunes étudiants lyonnais au service des artistes locaux

Les réseaux sociaux aidant, une jeune équipe se forme. Composée de Jason, diplômé d’une école de cinéma et vidéaste de la plateforme, d’Hugo, étudiant à Sup de Com et chargé de communication, et de Salvador, chargé du développement web, elle a pour dessein de répertorier sur son site tous les musiciens de hip-hop, rap, RnB mais également de jazz, de soul et autres musiques groovy.

LLAB a un double objectif : permettre aux amateurs de musique urbaine de découvrir et profiter de la musique des artistes rhônalpins, mais aussi aider ces artistes à acquérir de la notoriété et à s’évaluer par rapport aux autres. Pour déceler les perles locales, LLAB compte faire appel aux artistes par les réseaux sociaux, par le bouche à oreille mais aussi par un "ratissage" qu’ils entreprendront eux-mêmes.

Communauté, sélection LLAB et interviews

Le site Internet, consultable dès le 8 septembre, disposera également d’outils propices à cette recherche. Il comprendra une partie "réseau social" pour discuter musique, s’échanger des noms d’artistes, apprendre à se connaître et ainsi faire émerger une petite communauté. Les artistes pourront créer leur propre page sur le site et rajouter leurs contenus, se raconter, annoncer leurs événements. Une messagerie privée sera mise à leur disposition pour communiquer entre eux. Le tout gratuitement : "L’idée, c’est plus de monter quelque chose sur Lyon, créer une scène de musique urbaine lyonnaise, pas de s’enrichir", précise Lensy.

Une "Sélection LLAB" sera aussi audible sur le site Web. L’équipe de LLAB, aidée de professionnels du milieu de la musique urbaine, se prononcera régulièrement sur les artistes se distinguant des autres, que ce soit en termes de style ou de popularité. Des interviews de ces musiciens, mais aussi d’artistes rhônalpins ayant percé ou de citoyens lambda souhaitant s’exprimer sur le sujet, seront réalisées.

“Créer des événements à long terme”

LLAB a-t-il un projet à long terme ? "Créer des événements hip-hop, rap, Rnb, jazz. Par exemple, en mettant en relation des artistes avec des salles de concert lyonnaises comme la halle Tony-Garnier ou le Transbordeur. Ou organiser un Open Mic 2.0 [événement où tout artiste peut venir chanter sur des instrumentales qui tournent en boucle, NdlR]", projette Lensy.

Pour ceux qui ne sont pas encore décidés, Lensy précise que "le hip-hop, ça touche à tout, à la pop, au jazz et même au rock. Il y en aura pour tous les goûts. Et pour les artistes, il ne faut pas se dire que ce n’est pas possible. Il y a des outils comme LLAB qui aident à rendre les choses possibles".

Rendez-vous sur www.llab.fr à partir du 8 septembre 2016.
à lire également
Edredon sensible – A Vaulx Jazz 2019 © DR
Qui dit année impaire dit désormais À Vaulx Jazz, incontournable raout jazz – et plus car affinités – désormais calé sur un rythme biennal qui en renforce la valeur sans en raboter l’identité forte. À l’image d’une programmation riche en protéines musicales. Aperçu.
2 commentaires
  1. EmilioS - 24 août 2016

    C'est très professionnel de faire la promotion d'un concept qui n'est pas encore fonctionnel. Certaines pages du sites sont inaccessibles, certainement les plus utiles soit dit en passant...

  2. R.B - 24 août 2016

    Bonjour,C'est bien précisé dans l'article ('Le site Internet, consultable dès le 8 septembre,...'). Ainsi qu'à la fin du papier (Rendez-vous sur http://www.llab.fr à partir du 8 septembre 2016.)Cordialement.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut