Les Pianissimes jouent fortissimo

Petit festival abrité par les monts d’Or, Les Pianissimes (dont c’est la 8e édition) apparaissent plus que jamais comme un rendez-vous de choix pour les amateurs de touches blanches et noires, de jeunes talents et de grand répertoire.

Grand répertoire avec les Tableaux d’une exposition de Modeste Moussorgski dans la version pour piano (Ravel en réalisa également la célébrissime orchestration) et la Sonate appassionata de Beethoven en compagnie de la lauréate du concours international de Lyon 2012, Anna Fedorova.

Plus atypique, dans le cadre du récital de Natacha Kudritskaya mêlant Rameau, Debussy (La Cathédrale engloutie), Makrokosmos de Crumb et la sonate Pastorale de Beethoven ! Décomplexé avec l’hommage à Nat King Cole par le Sunny Side Quartet, très “français” avec le programme Franck, Alkan, Saint-Saëns confié à David Bismuth : le bal sera quant à lui clôturé par l’excellent Frank Braley et un programme des plus ensoleillés intégrant espagnolades consacrées (Iberia d’Albeniz, Fantasia baetica de Manuel de Falla, Soirée dans Grenade de Debussy), Préludes du même Debussy et le célébrissime Rhapsody in Blue de Gershwin.

-----

Les Pianissimes. Du 28 au 30 juin, à Saint-Germain-au-Mont-d’Or. Détail des horaires sur le site du festival.

Info météo : le concert de ce vendredi à 20h30 est déplacé dans l'église de Saint-Germain-au-Mont-d'Or.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut