Le 27e Festival de la bulle d'Or défend la liberté d'expression

Ce samedi 19 et dimanche 20 novembre, le 27e festival de la bulle d'Or ouvre ses portes à Brignais. Un rendez-vous à ne pas manquer pour tous les bédéphiles.

Organisé depuis 1985, cet événement vient concrétiser le projet un peu fou de quelques pionniers, passionnés de planches illustrées. Depuis près de 30 ans, de nombreux auteurs ont participé à cette aventure.

En 2015, le festival avait pourtant été écourté en raison des attentats de Paris. L 'édition de cette année a donc une résonance particulière. Plus que jamais, les organisateurs du Festival de la Bulle d’Or souhaitent que l’événement soit un espace de liberté offert à tous les amateurs de bulles. "L’actualité présente et passée nous a murmuré le thème de la liberté d’expression", explique Xavier Abel-Coindoz, Président de l’association.

Pour cette 27e édition, une cinquantaine d'auteurs a répondu présente. Parmi eux, Marie Avril, Yann Le Pon et Gregdizer, auteurs de Mystères de Lyon et Histoires de Lyon seront en dédicaces pour ces, deux bandes-dessinées publiées par Lyon Capitale.

Cet événement culturel est l'occasion, pour le public, de découvrir un large choix d'albums, revues et ouvrages qui font l’actualité de la BD et du livre illustré. Sur les stands, tous pourront plancher sur les diverses nouveautés et livres d'occasion proposés.

Des "battles de dessins"

Tout au long du week-end, des expositions ainsi que des ateliers créatifs sont également organisés. Pour la première fois dans l'histoire du festival, le public pourra assister à plusieurs "battles de dessins". Le concept ? Deux dessinateurs créent en live sur un sujet imposé. Le public assiste sur grand écran à la création du dessin de l'un des deux dessinateurs ; celui de l’autre est montré à la fin du temps imparti. Les plus petits pourront profiter d'animations autour de la BD, avec notamment une rencontre avec le personnage Tchoupi.

Pratique : Samedi 19 et dimanche 20 novembre 2016 de 10 à 18h. Remise des prix : Samedi 19 novembre à 17h.
Le programme est disponible ici.
à lire également
France. Pour 2020, le ministère de la Culture en appelle à une mobilisation générale et mise sur une mobilisation progressive tout au long d’une “année de la BD” qui ne sera officiellement close qu’en janvier 2021, au 48e festival d’Angoulême.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut