La sélection ciné de Lyon Capitale

Pour sa première comédie romantique, Pierre Jolivet signe un film sympathique et léger qui vaut surtout pour ses numéros d'acteurs. Bonnaire et Lindon nous rejouent un je t'aime moi non plus et les seconds rôles comme François Berléand, accro aux gadgets ou Liane Foly, en québécoise arriviste, sont vraiment excellents. Dommage seulement que l'esthétique sans grâce de cette histoire prévisible ne dépasse jamais celle d'un gros téléfilm.Â

Les autres sorties : Primer ** (de Shane Carruth) – La ferme en folie (de Steve Oedekerk) – Ghost rider (de Mark Steven Johnson) – Danse avec lui (de Valérie Guignabodet) – Juste une fois ! (de Bob Goldthwait) – Scorpion (de Julien Seri) – Nue propriété (de Joachim Lafosse) – Bug (de William Friedkin) – Remake (de Roger Grual) – 7 ans (de Jean-Pascal Hattu) – Bosta l'autobus (de Philippe Aractingi)

La sélection de Lyon Capitale

CashbackÂ

Histoire simple, images parfaites, scènes de comédie drôles, imaginatives ou mélancoliques... Comment raconter l'ennui sans jamais le provoquer. A voir absolument.

Les Infiltrés

Voir le dernier Scorsese c'est comme dévorer un roman d'action en 12 tomes en seulement 2h30. Rien à redire.

La vie des autres Â

Un drame bouleversant au suspense prenant qui autopsie l'histoire allemande avant et après la chute du mur.Â

Little Miss Sunshine

Embarquez pour ce road movie hilarant avec une famille de barrée dans l'Amérique profonde et ses illusions de gloire.

Le grand silenceÂ

Un an dans la vie ascétique des moines chartreux et 2h40 de silence et d'introspection : un tour de force cinématographique pour le réalisateur comme pour le spectateur.

Blood diamondÂ

Ah, si tous les blockbusters hollywoodiens étaient aussi passionnants et aussi fins. Un film spectaculaire et politique dans la lignée de Lord of war...

La Môme Â

La vie en rose et noir d'Edith Piaf retracée par ce film tourbillon qui entête et inquiète et ensorcelle... Avec Marion Cotillard, probablement dans son plus grand rôle.

à lire également
Monsieur Cinéma doit apporter une caméra à un réalisateur qui tourne à Lyon. Yan Le Pon se déguise en vieux lion pour nous raconter les nombreux tournages ayant pris pour décor les ruelles du quartier Renaissance. Au fil de cette flânerie entre Saint-Georges et Saint-Paul, réapparaissent le grand Lino et madame Signoret, mademoiselle Binoche, Olivier et son Gang, Lelouch et Luchini… et un Tavernier bien connu des cinéphiles lyonnais.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut