La Plage de Manaccora, 16h30 de Philippe Jaenada

Alors quand ce dernier affirme que Philippe Jaenada (Prix de Flore 1997 pour Le Chameau Sauvage) est le plus grand écrivain français vivant, on applaudit des deux mains. Disons-le tout net, Philippe Jaenada est un génie. Un écrivain de situation comme on n'en a peu ou pas en France. Un styliste jovial capable d'enfermer des digressions sous quatre couches de parenthèses et de transformer les plus grandes douleurs en fous rires. Et surprise, alors que la rumeur courait qu'il n'avait plus rien à dire (Vie et Mort de la Jeune Fille Blonde manquait de sel), Jaenada revient en pleine forme avec une histoire de vacances qui dégénère. Bof ? Peut-être. Mais quand le plus grand écrivain français vivant est enfermé par accident sur un balcon, ça se déguste comme un récit d'aventures. Un bonheur n'arrivant jamais seul, Jaenada voit également rééditées coup sur coup deux de ses œuvres les plus tordantes : Néfertiti dans un champ de cannes à sucre (le récit, toujours romancé chez lui, de sa rencontre avec une foldingue) et Les Brutes (sa tentative réussie, et illustrée, d'échapper au service militaire)

Editions Grasset

+ de sélections de la rentrée littéraire en cliquant ici lien

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut