Opéra de Lyon

L'Opéra de Lyon s'engage pour la survie des orchestres

Réagissant face à l'hécatombe qui touche le milieu symphonique et lyrique, la direction et les artistes de l'Opéra de Lyon se joignent au mouvement de défense des orchestres symphoniques. La campagne a été initiée par la Fédération internationale des musiciens.

La direction de l'Opéra de Lyon et les artistes de l'orchestre et des chœurs rejoignent le mouvement de défense des orchestres symphoniques et du théâtre lyrique. La campagne, qui concerne notamment la Chambre patronale des directions d'Opéra, du syndicat national des orchestres et théâtres lyriques, et divers syndicats, a été initiée par la Fédération internationale des musiciens.

Une déclaration commune émanant des acteurs du mouvement sera distribuée aux spectateurs assistant aux représentations de Sémiramis, les 18 et 20 novembre. Cette action collective vise à défendre "la culture, la musique symphonique et l’art lyrique, biens communs qu’il faut donner en partage au plus grand nombre". Pour les acteurs concernés, "rien ne peut justifier les risques d’anéantissement de tout un patrimoine, de tout un savoir-faire, de toute une histoire".

Au fil des dernières années, de nombreux orchestres prestigieux ont disparus, notamment au Danemark, en Allemagne, en Grèce, aux Pays-Bas, en Espagne, ou encore aux Etats-Unis et en Argentine.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut