Just Rock sinon rien

Surtout quand ledit festival investit plusieurs salles lyonnaises. C'est celles qu'ont eu l'an dernier les organisateurs du festival Just Rock ? (Mediatone, Birdy Birdy Partners et SPP Le Groove) dont la première édition était déjà d'un fort beau gabarit. Cette année, hop, on monte encore d'un cran et on choisit de s'étaler sur plusieurs semaines. Notez bien : Herman Düne, dont on attend avec impatience la nouvelle livraison discographique, la sensation anglaise 2008 Foals, les indétrônables Canadiens revenus de tout (et souvent à Lyon) d'A Silver Mt Zioun, Emily Jane White et Tahiti 80, et quelques découvertes en la personne d'Alister, un genre de post-Gainsbourg mangé par Dutronc, et A place to Bury Stranger. On ajoute simplement qu'il reste quelques invités de marque à confirmer, dont on ne dira rien ici, qui laissent la perspective de belles surprises. Pas de noms très ronflants au programme de ce festival (les aficionados, eux, savent) mais de la qualité, rien que de la qualité. Just Rock ? Peut-être, mais c'est bien suffisant.

Emily Jane White et Tahiti 80, le 5 novembre au Sirius
A Silver Mount Zion / A place to Bury Stranger, le 6 novembre au CCO de Villeurbanne
Bense / Jill is Lucky / Claire Denamur, le 7 novembre au CCO
Foals / Alister, le 20 novembre à l'Epicerie Moderne
Herman Düne, le 23 novembre au Kao

Faire défiler vers le haut