Lyon Capitale n°165 p.23
Article payant

Il y a 20 ans : on se mêle de tout

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - Qui dit qu’information rime avec sérieux ? La satire c’était le dada de Lyon Capitale dans la rubrique “On se mêle de tout”.

Rien qu'avec sa place dans le calendrier, on savait que la semaine du 1er avril 1998 allait donner des pépites dans la page satirique de Lyon Capitale. Alors quand en plus l'actualité s'en mêle, tous les ingrédients sont réunis pour une page entière de franche rigolade. On assiste ainsi au retour médiatique de Raymond Barre, qui fesse verbalement dans chaque interview Millon le déloyal président de Région aux alliances douteuses. De l'autre côté de l'échiquier politique, Gérard Collomb se fait sucrer toutes ses interviews nationales par un certain Jean Jack Queyranne, qui depuis qu'il a perdu à la Région tente de se refaire une place dans la politique de la ville. Dans l'équipe de Barre, on sent également un gros relâchement, surtout à Charbonnières où le conseil municipal ne semble intéresser plus personne. L'attaché de presse du maire de Lyon en témoigne, "Vivement que tout cela finisse car il y a Basic Instinct à la télé".

Il vous reste 85 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
L’historien Bruno Benoit, chez lui, à Lyon, en 2017 © Tim Douet
Historien, gardien de la lyonnitude, Bruno Benoit n’a jamais cessé de porter un regard à la fois bienveillant et critique sur Lyon. Lorsque Gérard Collomb est élu en 2001, il explique son succès en lançant “Lisez Bruno Benoit !” Quel regard porte aujourd’hui l’historien sur le retour de l’ex-ministre de l’Intérieur à Lyon ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut