Girls in Hawaii, au Ninkasi

On aurait tendance à l'oublier avec les soubresauts séparatistes de ces derniers mois mais la devise de la Belgique est "L'Union fait la Force". La vraie force du rock belge, elle, résiderait plutôt dans une saine émulation dont les Girls in Hawaii ne sont pas le moindre instigateur. Mais après From Here to Here, leur premier album, voyage immobile au pays de l'éclectisme belge, les "hawaiiennes" ont pris avec Plan Your Escape, la poudre d'escampette, troquant "le sillon wallon" (le surnom de cette scène belge) pour la faille de San Andreas. Plus précisément pour Modesto, morne banlieue dortoir équidistante de Sacramento et de San Francisco qui inspira les déambulations motorisées du American Graffiti de George Lucas. Car c'est aussi là qu'est née et a prospéré la skate pop synthétique et lo-fi de feu Grandaddy, grand inspirateur de ce deuxième album des belges. Si les compositions tranquillement mélancoliques de Plan Your Escape rappellent en effet la finesse d'écriture et la sophistication élémentaire des barbus de Modesto, la voix d'Antoine Wielemans pointe elle aussi un évident cousinage avec celle de Jason Lytle, le grand-papa en chef. Reste peut-être maintenant après un premier album remarquable mais brouillon et ce deuxième opus un poil (forcément) trop affilié au Grandaddysme, à prendre un envol définitivement personnel qui s'affranchisse des influences. De sorte que l'échappée belle ne finisse pas dans une impasse.

Kevin Muscat

Girls in Hawaii. Lundi 24 mars au Ninkasi Kao, 267 rue Marcel Mérieux Lyon 7. ?04 72 76 89 04 ou www.ninkasi.fr

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut