Excursions à Lyon : pas de Fête des Lumières, pas de touristes

Les étudiants de l’ISCPA de Lyon ont suivi pour Lyon Capitale les préparatifs d’une Fête des lumières finalement transformée en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre. Une annulation qui a affecté les compagnies de transport de voyageurs, telle Thermévasion Voyages, une compagnie de cars de l’Allier.

Pour cette édition 2015 de la Fête des lumières, des Lyonnais mais aussi de nombreux Français de tous horizons avaient prévus de venir admirer les illuminations. Selon l’office du tourisme, 600 cars devaient ainsi participer au convoyage des touristes. Bon nombre de visiteurs avaient donc choisi cette solution. Mais les compagnies de cars ont été dans l’obligation d’annuler leur voyage spécialement créé pour l’occasion. Ce fut le cas de Véronique et Xavier Robin, le couple gérant Thermévasion Voyages, une compagnie de cars de l’Allier.

Depuis 2003, cette société familiale marche comme sur des roulettes. Paris, l’Ardèche, Venise, la Belgique, les Baléares ou encore la Croatie, ils proposent des voyages aux quatre coins du monde. Pourtant, ils n’avaient encore jamais proposé la capitale des Gaules. Mais cette année, Véronique et Xavier avaient décidé de transporter leurs voyageurs au pays des lumignons, pour 45 euros. Un enthousiasme qui a pris une tout autre tournure à l’annonce officielle de l'annulation de la Fête des lumières. Un voyage qu’ils ont été dans l’obligation d’annuler.

 

105 voyageurs ne verront pas Lyon

C’est ainsi que, du jour au lendemain, plus de 105 personnes ont dû dire au revoir à leur séjour lyonnais. "Personne n’avait pris l’initiative d’annuler avant, le sentiment de peur n’était pas réellement visible, mais, pour nous, il était impensable d’emmener des personnes et ainsi risquer de mettre leur vie en danger. On ne sait pas ce qu’il aurait pu se passer et nous ne voulions pas nous sentir coupables", confie Xavier Robin.

Beaucoup de voyageurs ont été déçus, certains même en colère, mais la plupart ont tout de même été assez compréhensifs. "Ils ont essayé de relativiser du fait de la situation et de comprendre que ce n’était pas notre faute à nous", explique Xavier Robin.

 

Des voyageurs et un voyagiste déçus

En ce qui concerne la société, elle aussi est extrêmement déçue. En plus de ne pas pouvoir profiter de ces festivités, Xavier et Véronique ont vu chuter leur chiffre d’affaires de près de 5 000 euros. "On se remettra, c’est sûr, mais cela reste une jolie perte pour un week-end", confie Xavier Robin.

Beaucoup de temps perdu également pour lancer la première édition de ce voyage, qui était à l’origine une demande des clients eux-mêmes. Mais le couple ne perd pas espoir et sait qu’il va remonter la pente. "Cela reste une infime partie sur le ressenti sur l’année, je pense qu’il y aura pire que nous", explique Xavier Robin.

Malgré l'échec de leur première tentative, Xavier et Véronique vont renouveler l’expérience l’année prochaine. Face à l’engouement que la Fête des lumières a pu engendrer, ils sont confiants pour la prochaine édition. "Certains clients ont même d'ores et déjà, suite à l’annulation de cette année, fait leur réservation pour l’année prochaine", explique Xavier Robin.

 

à lire également
faits divers
Un avion de tourisme s’est écrasé ce mardi matin à Saint-Agrève, dans l’Ardèche, à environ 100km au sud de Lyon. Le pilote et un passager sont grièvement blessés. Ils ont été héliportés vers des hôpitaux.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut