Pierre Seinturier Art Vandalay Architect
Courtesy Galerie GP & N Vallois

Derniers jours : La peinture polar de Seinturier à Saint-Étienne

Il vous reste une semaine pour tenter de combler les manques volontairement laissés par Pierre Seinturier dans ses tableaux à mystère. Et éventuellement y entraîner vos enfants pendant les vacances.

Il y a chez Pierre Seinturier un grand mystère d’emblée. Où sommes-nous ? Qui sont ces gens ? Que se trame-t-il derrière cette baie vitrée ? Sur qui tire cet homme au pistolet en pleine nuit dans une forêt ? Dans ses peintures très empreintes de cinéma, cet ancien étudiant des Arts décoratifs de Paris fait germer en nous tout un tas de questions – auxquelles il ne répond surtout pas, puisque c’est précisément à nous de combler les manques.

Face à ces décors énigmatiques à l’esthétique un peu sixties, à ces actions isolées, à ces personnages tantôt épiés tantôt épieurs façon Hitchcock, il nous faut recoller les morceaux, réaliser un montage mental entre les indices que l’artiste dissémine d’une image à l’autre.

Pierre Seinturier / I want to believe – Jusqu’au 21 février, au musée d’Art moderne et contemporain de Saint-Étienne.
Ce jeudi (11 février) à 18h30 : Dialogue sur l’art (visite guidée de l’exposition et conversation) notamment sur les sources d’inspiration de Pierre Seinturier et son usage de la citation.
• À l’occasion des vacances scolaires, le musée organise un atelier autour de l’expo pour les enfants (de 9 à 11 ans) lundi 15 et mardi 16 février.
Renseignements et réservation (pour le 11 et l’atelier junior) au 04 77 79 52 41.
Faire défiler vers le haut