Craignant d'être extradé vers la Tunisie, un DJ renonce à jouer à Lyon

L'artiste britannique Dax J avait été condamné par contumace la veille en Tunisie pour avoir samplé l'adhan (appel à la prière) lors d'une représentation à Hamammet fin mars.

Son set à l'Orbit Festival d'Hammamet avait provoqué un tollé vendredi 31 mars. A tel point que le DJ Dax J a été condamné par contumace à un an de prison ferme ce jeudi par la cour communale d'Hammamet, en Tunisie. Six mois pour outrage public à la pudeur et six de plus pour atteinte aux bonnes mœurs et à la morale publique. En cause son sample de l'adhan, l'appel à la prière musulman, à l'Orbit Festival.

Une semaine d'insultes sur les réseaux sociaux, et d'excuses de l'artistes, plus tard, Dax J devait se produire à Lyon. Il était attendu sur la scène du Ninkasi Kao de Gerland, ce vendredi, comme tête d'affiche de La Nocturne, soirée organisée par Tapage Nocturne. Mais la venue de l'artiste a été déprogrammée au dernier moment et après plusieurs rebondissements, suscitant la déception des fétards.

Dax J aurait refusé de se rendre à Lyon par peur d'être extradé vers la Tunisie et ses geôles. Les organisateurs étaient pourtant parvenus à le rassurer dans un premier temps, comme l'explique Trax Magazine. Le ministère des Affaires étrangères comme Interpol ont assuré que Dax J ne fait pas l'objet d'un mandat d'arrêt international et ne pourrait donc pas être extradé vers la Tunisie. Ces garanties en têtes l'artiste aurait accepté de se rendre à Lyon, avec une sécurité renforcée, avant de changer d'avis le vendredi matin.

C'est finalement le Français Kmyle qui a remplacé Dax J au pied levé.

Ci dessous, une vidéo du passage de Dax J à l'Orbit Festival d'Hammamet

 

1 commentaire
  1. Charlypleco - 8 avril 2017

    Avec cet événement, les touristes ne risquent pas de venir nombreux s'ils craignent d'être pourchassés pour si peu.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut