Concert rock : Teenage Fanclub à l’Épicerie Moderne, on est fans !

Groupe culte écossais, ancien noise rockeurs convertis à la mélodie et aux harmonies vocales, Teenage Fanclub, aka “Les Byrds de Glasgow”, débarque enfin en ville.

Ah ça, on l’aura attendu le TFC à Lyon. Pas le Toulouse Football Club, qui ne devrait d’ailleurs pas tarder à revenir en Ligue 1 et donc au Groupama Stadium (mais on s’en fiche un peu, soyons honnête), non le Teenage Fanclub, du nom de ce groupe écossais qu’on vous a annoncé plusieurs fois à l’Épicerie Moderne, qui a décliné autant de fois, la faute à ce sacré virus, et qui cette fois a l’air parti pour venir.

Bon, on pourrait s’en ficher un peu aussi mais non. Car sous ses dehors de groupe anonyme, Teenage Fanclub est un groupe importantissime (qui lutte en haut du classement du meilleur groupe du monde que personne ne connaît).

Teenage Fanclub c’est un peu l’équivalent écossais des légendaires Byrds – ce qui a valu au groupe le surnom de... “Byrds de Glasgow” (pourquoi faire compliqué ?) – dont l’évolution musicale fut spectaculaire.

D’abord concurrent du grunge au début des années 90 avec un rock noise souvent atonal furieux mais déjà distingué (la critique les hissait au niveau de Nirvana, peut-être juste un peu en dessous, sans que la hype ne prenne vraiment, ça arrive), TFC, déjà connu pour ses harmonies vocales à trois voix, s’est adouci au fil des albums pour livrer une pop de plus en plus mélodique et ouvragée, les albums Thirteen (son chef-d’œuvre de 1993) et Grand Prix (1995, sorti en pleine vague britpop) constituant la charnière de sa discographie.

TFC était alors l’un des groupes phares du label Creation, connu pour avoir révélé au monde le groupe des deux frères à “monosourcils” au nom d’orangeade.

Depuis lors, Gerard Love (ce nom !), Norman Blake et Raymond McGinley n’ont guère baissé de pied, produisant des mélodies au kilomètre qui fleurent davantage la Californie de leurs volatiles aînés que le crachin écossais. Mais ce n’est peut-être pas le plus important, le public présent en ce soir événement (le groupe est rare hors festivals estivaux) le sera pour prendre sa dose de rappel nostalgique. Qui ne saute pas n’est pas TFC !


Teenage Fanclub – Le mercredi 4 mai à l’Épicerie Moderne


 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut