Ça s'est passé à Lyon un 29 avril : visite de l'empereur Napoléon III

Du retour à Lyon du duc de Nemours en 1591 à l'inauguration du funiculaire rénové de Saint-Just, Lyon Capitale vous propose de (re)découvrir les faits historiques qui ont marqué les 29 avril au fil des siècles à Lyon.

1591 : Le duc de Nemours est de retour à Lyon.

1655 : Mariage des comédiens Foulle Martin et Anne Reynis. Signatures de Molière et sa troupe.

1718 : Pose de la première pierre du couvent des religieuses de Ste Elisabeth, dite "les Colinettes".

1763 : Lettres-patentes instituant un Bureau des Collèges pour la Ville de Lyon, et confiant l'enseignement aux oratoriens (pour la Trinité) et aux Joséphistes (pour Notre-Dame).

1798 : Célébration de la fête nationale des Epoux, place de la Liberté (= des Terreaux).

1799 : Célébration de la fête des Epoux, dans le temple décadaire de l'Ouest (= Saint-Jean).

Napoléon III en visite à Lyon

1858 : Arrêté préfectoral autorisant la construction d'une fontaine, place des Célestins.

1865 : Visite de l'Empereur Napoléon III à Lyon. (Va à la Croix-Rousse).

1898 : Mort du peintre Jacques Barthélemy, dit Adolphe, Appian. Lyon, 5ème. (Né à Lyon, le 23 août 1818). Inhumé à Loyasse.

1903 : Premier concert de la Schola Cantorum, de G. Martin Witkowski, aux Folies Bergères.

1929 : L'abbé Richard est nommé curé de la future paroisse St Antoine, qu'il doit créer.

Le funiculaire rénové de Saint-Just inauguré

1938 : Assemblée constituante de l'Eglise Réformée de France, à Lyon. Unification des quatre branches du calvinisme français.

1957 : Délibération du Conseil municipal décidant la création d'un Musée municipal d'Archéologie.

1957 : Délibération du Conseil Municipal décidant la création d'un Musée de l'Imprimerie.

1958 : Inauguration du funiculaire de Saint-Just rénové.

1892 : Le Directoire du "Dauphiné Libéré" confie pour deux ans le quotidien en gérance libre à la S.O.C.P.R.E.S.S.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.

à lire également
Stéphane Bern
D’abord journaliste à Jours de France, magazine spécialisé dans l’actualité des familles royales européennes, puis sur Europe 1 où il a narré pendant plusieurs années les destinées des grands de ce monde, Stéphane Bern s’est véritablement fait connaître du grand public le 31 août 1997, sur le plateau du journal télévisé de TF1, pour évoquer la mort de la “superstar” Lady Di. Dès lors, le chroniqueur royal lyonno-luxembourgeois est propulsé sur le devant de la scène. Depuis trois ans, il est au chevet du patrimoine français en péril, après avoi été nommé “Monsieur Patrimoine” par le président de la République. Rencontre avec un “raconteur d’histoires”, “profondément attaché à Lyon”, qui publie son 42e livre Les Records de l’histoire (Albin Michel) et un cahier de vacances spécial Secrets d’Histoire.
1 commentaire
  1. 1960CANUT - 30 avril 2017

    Pour la visite de Napoléon 3 à Lyon en 1865 avec entre parenthèse (va à la Croix Rousse) A quand le pardon de l'état Français contre les 'saloperies' actées par ce 'type' ! On demande pardon à un tas de pays à travers la planète mais quand Paris va présenter des excuses aux différents massacres contre la population Lyonnaise et les canuts ? A quand la visite des catacombes aux touristes à Lyon ? Et dire que Marine Le pen veut rapatrier sa dépouille à Ajaccio .... Autant Napoléon premier a été reconnaissant à Lyon et mériterait que l'on 'retrouve' une statue dans cette ville. Il me semble quelle se trouvait aux maisons neuves ? Merci

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut