Assises de la jeunesse : l'idée de démocratie participative en faveur des jeunes

Pour Katia Philippe, déléguée à la jeunesse, " il faut rapprocher les jeunes de la chose publique, leur citoyenneté ne se résume pas à un bulletin placé dans l'urne. Il faut obliger les partenaires publiques à se poser d'autres questions et à booster les choses ".
Cette rencontre se veut la synthèse concrète des précédentes éditions. Une étude claire qui proposera des solutions du quotidien pour les jeunes âgés de 15 à 25 ans et qui fera le bilan des dispositifs Carte M'ra et Kiosque aux Lycées, dispositifs permettant un accès favorisé à la presse et à la culture pour les jeunes.
Un plan sur l'handicap, une hausse des places en internat, la mise en place nocturne de TER ou le développement de " l'aide au projet citoyen des jeunes " qui permet la concrétisation de projets personnels, voilà quelques solutions concrètes et efficaces qui seront mises en lumière lors de ces assises.

Lutter contre les discriminations grâce à une Charte de lutte contre les discriminations est également le pilier de ces assises. Cette action régionale est " la première concrétisation de lutte contre les discriminations, une première démarche participative pour une collectivité qui permet ainsi de surpasser un arsenal juridique resté vain en la matière " s'exprime Katia Philippe.
Ces assises vont à ce sujet présenter le forum citoyen jeunesse. Un forum qui vise à faciliter la participation des jeunes de tout horizon, à travers " un fonctionnement démocratique et cohérent par lequel chacun est entendu " assure Katia Philippe.

Les assises de cette année doivent en outre affronter un contexte de crise financière qui a eu des conséquences néfastes sur les jeunes. '450 jeunes de la friche RVI ou de la Plaine de l'Ain se retrouvent sans emploi. Comme les jeunes " trop diplômés " que l'on ne recrute plus. Les lycéens ne lisent pas la presse, la faute au pouvoir d'achat réduit à rien de leurs familles' affirme la déléguée.
Cette année, les intervenants de ces assises vont alors devoir redoubler d'efforts pour favoriser l'insertion professionnelle et promouvoir l'accès à la culture.

Au programme

Vendredi, la journée des débats
9h15 à 10h30. Plénière d'ouverture des Assises régionales de la Jeunesse par Katia PHILIPPE, conseillère régionale déléguée à la jeunesse et Jean-François Debat, vice-président du conseil régional Rhône-Alpes délégué aux finances et à la décentralisation

10h45 à 12h00 : 3 débats

L'Afrique est-elle bannie des rubriques internationales ?

La presse a-t-elle besoin des sondages pour parler politique ?

Faut-il lire la presse économique pour comprendre la crise financière ?

13h00 à 14h15 : 3 débats

Les médias peuvent-ils vraiment faire leur autocritique ?

Pourquoi le sport fait-il souvent la une ?

La presse est-elle du côté des citoyens ?

14h30 à 15h45 : 2 débats

Le développement durable doit-il être traité comme un sujet médiatique à la mode ?

En quoi la presse peut-elle être durable ?

16H00 à 17h15 : Plénière de synthèse.

20h00 à 00h00. Concert à " la Tannerie " d'Astonvilla et Maczde Carpate.

Samedi, une journée participative

10h30 à 12h30 : Débat sur la mise en œuvre de la Charte régionale de Lutte contre les discriminations : peut-on accéder à l'emploi et à la formation sans discrimination ?

14h30 à 16h30 : Présentation du Forum permanent de la jeunesse et débat sur l'engagement citoyen des jeunes.

16h30 à 17h30 : Clôture par Jean-Jack Queyranne, Président du Conseil régional Rhône-Alpes et Katia PHILIPPE, Conseillère régionale déléguée à la jeunesse.

17h30 à 19h00 : Déambulation sur les stands et animations, films, interviews...

20h00 à 00h30 : Concert de l'Egalité, à Ainterexpo avec Origines contrôlées, la Rue Kétanou, Florent Vintrigner et les Poutrelles Fever.

Julien Lamy

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut