Soleil sur la bibliothèque de la Part-Dieu
Benjamin Roure

Lyon : un prêtre lègue 3,5 millions d’euros à la bibliothèque

Décédé fin 2016, Louis Perrin, prêtre du diocèse de Lyon, déclarait dans son testament léguer ses biens à la ville de Lyon, afin qu’ils "servent à la bibliothèque municipale."

Qui n’a jamais rêvé de recevoir une somme d’argent d’un généreux donateur ? On pourrait croire à un conte pour enfants, mais c’est bien un tel cadeau qu’a reçu la bibliothèque municipale de Lyon. Le Père Louis Perrin, prêtre du diocèse de la ville et docteur en théologie s’est éteint à la fin de l’année 2016. Voisin et habitué de la bibliothèque municipale, il lègue dans son testament l’intégralité de ses biens à celle-ci, soit une jolie somme de 3,5 millions d’euros.

Un leg peu habituel

Plutôt accoutumée des dons de collections ou d’ouvrages, jamais la bibliothèque municipale ne s’est vu recevoir une telle somme. Que faire alors d’un don si important ? Giles Eboli, le directeur de l’établissement s’interroge sur le devenir du don. Les équipes réfléchissent actuellement à la manière de rendre hommage au généreux donateur. Achat d’une nouvelle collection, salle dédiée ou service à son nom, les personnels s’interrogent encore, une chose est sûre cependant, un hommage à Louis Perrin sera présent.

Une aide précieuse

Auteur de l’ouvrage Guérir et Sauver (édition du Cerf) acquis par la bibliothèque à sa publication, le prêtre pourtant coutumier des rayons de la Part-Dieu n’a laissé aucun souvenir aux personnels. La générosité de l’homme d’Eglise est d’autant plus appréciée qu’une grande campagne de rénovation des bibliothèques de la ville devrait débuter prochainement pour moderniser son fonctionnement.

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
1 commentaire
  1. Kasneh - 15 février 2018

    Cette donation de 3.5M.€ tombe à pic. La grande campagne de rénovation des bibliothèques de la ville permettra d'en rénover quelques-unes. A commencer par celle de St Jean à Lyon 5°. Outre l'état des peintures, il n'est qu'à voir celle des fenêtres entrainant une perte effarante de calorie en chauffage. Allez-voir, vous ne serez pas déçu !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut