One of a Kind Jiri Kylian 1
© Jean-Pierre Maurin

Danse : l’ode à la fraternité de Kylian à l’opéra de Lyon

Le ballet de l’Opéra de Lyon nous offre à partir de ce vendredi One of a Kind, de Jirí Kylián, une pièce en trois parties au cœur de la scénographie évolutive d’Atsushi Kitagawara.

À l’origine, il s’agissait d’une commande du ministère de l’Intérieur des Pays-Bas à Jirí Kylián pour commémorer le 150e anniversaire de la Constitution néerlandaise, promulguée en 1848, qui s’inspire de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et de la Constitution française de juillet 1789. Pour cet artiste surdoué qui a étudié le piano et signe souvent décors, lumière et costumes de ses spectacles, il n’était pas question d’illustrer cette commande mais bien de chercher par la virtuosité une ode à l’individualité de chaque danseur, leur donnant la possibilité de devenir libres… sur scène. La traduction du titre, “Le seul de son espèce”, illustre cette volonté de laisser parler les corps des interprètes sur scène. Mais Kylian, au travers de merveilleux duos, revendique aussi la solidarité et l’égalité entre les hommes. La musicalité de la danse et l’inventivité des figures sont toujours aussi envoûtantes et surprenantes, tandis que la fluidité, la nervosité et l’extension des membres des danseurs mettent en exergue leur particularité et leur humanité. Ils évoluent au cœur d’effets de lumière scintillants, portés par la musique d’avant-garde de l’Australien Brett Dean, qui superpose ou fait alterner le violoncelle solo sur scène et des mixages par ordinateur de chants inuit et tibétains, et des madrigaux de Gesualdo. À voir et à revoir !

Jirí Kylián / One of a Kind
Du vendredi 26 mai au jeudi 1er juin à 20h (sauf dimanche 16h et relâche lundi) à l’opéra de Lyon.
> Ce vendredi à 18h30, en présence du chorégraphe : conférence “Jirí Kylián, un maître à danser”

 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut