Junko Ueda (joueuse de biwa)

Concerts : Couronnement de l’épopée au CNSMD de Lyon

Quoi de plus universel que l’épopée, qui de Homère à La Chanson de Roland a stimulé l’imaginaire de nos ancêtres ? Ce thème de l’épopée, présent aussi en Orient, nous vaut une nouvelle “Nuit” quai Chauveau.

Depuis quelques saisons, le Conservatoire de Lyon nous propose des soirées thématiques baptisées “Nuits”, organisées en trois parties distinctes qui, de 18h à 23h permettent de faire le tour d’un sujet annoncé. C’est bien entendu la découverte et l’expérimentation qui sont chaque fois à l’honneur et la première date de la saison 2016-2017 ne déroge pas à la règle.

Heike, Genji et Roland

Les professeurs du très dynamique département Musique ancienne du CNSMD ont eu l’idée de confronter la poésie épique occidentale du Moyen Âge et de l’époque baroque et celle, japonaise, relatant les guerres entre les clans Heike et Genji.

Grand classique de la littérature médiévale, les Chants de l’épopée des Heike étaient traditionnellement récités par des moines aveugles s’accompagnant au luth (les biwa hoshi). C’est ici la joueuse de biwa Junko Ueda qui incarnera le hoshi et donnera la réplique à d’autres épopées, occidentales celles-ci, comme La Chanson de Roland qui immortalise notamment dans l’un de ses épisodes la célèbre bataille de Roncevaux.

Tancrède et Clorinde

Pour la partie baroque, l’honneur chevaleresque et la passion amoureuse seront au rendez-vous dans Il combattimento di Tancredi e Clorinda de Claudio Monteverdi, madrigal d’une originalité absolue, et dans la version plus tardive du Français André Campra qui s’empara du mythe le temps d’un opéra.

À noter qu’en début de soirée la première des trois parties sera consacrée à la projection du fantastique (dans tous les sens du terme) film Kwaidan de Masaki Kobayashi.

Un programme des plus audacieux, comme on aimerait en voir passer plus souvent, a fortiori quand l’intégralité de la soirée est gratuite... Qu’on se le dise.

Nuit de l’épopée – Mercredi 26 octobre à partir de 18h, au CNSMD de Lyon (salle Varèse).
> Restauration possible sur place.
Faire défiler vers le haut