Ça s’est passé un 4 octobre : le pape Jean-Paul II à Lyon

Des attentats terroristes du FLNC en 1984 à la visite du pape Jean-Paul II en 1986, Lyon Capitale vous rappelle les événements ayant marqué les 4 octobre lyonnais au fil des siècles.

1334 : Charte de l'archevêque Guillaume de Sure, qui confie aux citoyens de Lyon l'oeuvre du pont du Rhône, et laisse à l'abbaye de la Chassagne l'administration de l'hôpital et de la Chapelle.

1572 : Trois protestants sont tués en prison. Dernières victimes.

1788 : Séance de rentrée de la Sénéchaussée, rétablie par la déclaration du 23 septembre qui annule les édits de réforme du 8 mai.

1790 : Premières journées d'élection des membres du Tribunal de District de la campagne de Lyon.

1791 : Formation du 2ème bataillon de Rhône-et-Loire de gardes nationales volontaires.

1792 : Les Carmélites de Lyon sont expulsées de leur couvent.

1816 : Elections législatives. Elus, trois ultras : Fargues, Magneval, Cotton.

1847 : Mort de Louis Pons, banquier. Inhumé à Loyasse, allée 54 bis.

1864 : Adoption des statuts et constitution du conseil d'administration provisoire de la Société d'enseignement professionnel du Rhône. (Les premiers cours organisés en novembre).

1870 : Arrêté de Challemel Lacour ordonnant l'incorporation dans la Garde nationale des Frères de la doctrine chrétienne, des religieux et des séminaristes.

1885 : Elections législatives. Élus dans le Rhône : Ballue, Chavanne, Lagrange, Million, Burdeau, Guillaumou, Jacquier, Marmonnier, Rochet, Thèvenet, Thiers.

1893 : Bénédiction de la nouvelle procure des Capucins, 14 montée des Tourelles.

1897 : Bénédiction de l'église Notre Dame de Bellecombe (achevée en 1895, mais sans autorisation d'ouverture au culte).

1912 : Arrêté du maire instituant une Commission d'étude d'un plan d'extension et d'embellissement de la ville.

1931 : Ouverture du groupe scolaire Gerson.

1935 : Après seize heures de pluie diluvienne, éboulement et glissement de terrain à Saint-Georges. Deux morts.

1947 : Démonstration de télévision, dans les anciens locaux de Radio-Lyon, rue de Marseille.

1958 : Premier Salon lyonnais de la Radio, de la Télévision et du Disque.

1963 : Tenue d'un colloque d'histoire religieuse à la Faculté des Lettres de Lyon.

1969 : Au Salon d'Automne, rétrospective des oeuvres d'Alphonse Rodet.

1972 : Visite à Lyon du premier secrétaire du Parti Ouvrier Polonais (Gierek).

1974 : Inauguration de la nouvelle Mairie du 9e arrondissement. (Le 3, premier mariage à la mairie). 1980 : Inauguration solennelle, par le Premier Ministre, de l'écluse-barrage de Vaugris.

1981 : Béatification, par le pape Jean-Paul II, de Claudine Thévenet (1774-1837).

1984 : Attentats terroristes du Front de libération nationale de la Corse (FLNC). De 1h40 à 4h40, sept explosions, dont une très violente, rue du Palais de Justice.

1984 : Inauguration officielle de l'hôtel Mercure des Berges du Rhône, près du pont Pasteur.

1986 : Visite à Lyon du secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Culture et de la Communication (Philippe de Villiers) : participation au salon Mairie Expo et visites diverses.

1986 : Visite du Pape Jean-Paul II à Lyon et et dans la région.

1986 : Séjour du Pape Jean-Paul II : le 4 Amphithéâtre, Préfecture et Eurexpo ; le 5 Taizé et Paray-le-Monial (Saône-et-Loire), Saint Jean (malades), Gerland (jeunes), Fourvière (religieux) et bénédiction de la ville ; le 6 Dardilly, Ars (prêtres et séminaristes) ; le 7 Annecy, facultés catholiques, Prado puis départ.

1986 : Pendant la grand messe à Eurexpo, le Pape Jean-Paul II prononce la béatification d'Antoine Chevrier.

1987 : Semaine italienne chez les commerçants de la rue Victor Hugo.

à lire également
D’abord journaliste à Jours de France, magazine spécialisé dans l’actualité des familles royales européennes, puis sur Europe 1 où il a narré pendant plusieurs années les destinées des grands de ce monde, Stéphane Bern s’est véritablement fait connaître du grand public le 31 août 1997, sur le plateau du journal télévisé de TF1, pour évoquer la mort de la “superstar” Lady Di. Dès lors, le chroniqueur royal lyonno-luxembourgeois est propulsé sur le devant de la scène. Depuis trois ans, il est au chevet du patrimoine français en péril, après avoi été nommé “Monsieur Patrimoine” par le président de la République. Rencontre avec un “raconteur d’histoires”, “profondément attaché à Lyon”, qui publie son 42e livre Les Records de l’histoire (Albin Michel) et un cahier de vacances spécial Secrets d’Histoire.
Faire défiler vers le haut