Bus C3
© Sytral

Ça s’est passé à Lyon un 9 juillet : un tram Cordeliers-Villeurbanne

De la première séance du conseil général en 1790 à l’inauguration d’une plaque sur la maison d’Édouard Herriot, Lyon Capitale se remémore les événements qui ont marqué les 9 juillet lyonnais au fil des siècles.

1790  : Première séance du conseil général du département. Il élit son président (L. Vitet).

1793 : Arrêté de la Commission populaire, réquisitionnant de la main d’œuvre pour travailler aux fortifications de la ville. La Commission populaire fait également arrêter et enfermer à Pierre-Scize deux députés montagnards de passage par Lyon : Sautayra et Dherbez-Latour. En parallèle, départ d'une force départementale hâtivement mise sur pieds, pour aller rétablir l'ordre à Saint-Etienne. Elle y parvient le 12, et disperse sans coup férir les clubs jacobins.

1810 : Arrêté du ministre de l'Intérieur fixant la liste et le nombre possible des imprimeurs à Lyon.

1866 : L'Impératrice fait don aux Hospices Civils du château de Longchène, pour y établir un asile de convalescents.

1868  : Tournée de représentations de Virginie Déjazet. L'abbé Faivre, aumônier de Sathonay, l'amène à faire sa première communion. Elle est confirmée le 13 octobre.

1881 : Ouverture de la ligne de tramway Cordeliers-Villeurbanne (future ligne 3).

1892 : Loi approuvant le traité entre l'État et une Compagnie d'actionnaires pour la création du canal de Jonage.

1895  : Le Conseil municipal accepte la mise à disposition gratuite, par M. Fisch, du domaine du Serverin, à Parmilieu (Isère), pour y établir une colonie de vacances.

1952 : A Troyes, inauguration d'une plaque commémorative sur la maison natale d'E. Herriot.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - Le 10 juin 1998, la gauche tentait de se justifier auprès des étudiants concernant la suppression de leurs bourses de formation à l'étranger. Fin mai 1998, les bourses de formation à l'étranger des étudiants ont été supprimées suite à un vote défavorable de la gauche, engagée […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut