Ça s’est passé à Lyon un 17 novembre : Choléra à l'hôpital militaire

De l'exécution de de trois royalistes sur la place des Terreaux en 1798 à la suspension du négationniste Robert Faurisson de l'université Lyon 2 en 1978, Lyon Capitale rappelle à ses lecteurs les évènements historiques qui ont marqué les 17 novembre lyonnais au fil des siècles.

1798 - Exécution, place des Terreaux, de Dominique Allier et deux compagnons, condamnés ce jour par le Conseil de Guerre, pour complot royaliste dans l'Ardèche et la Haute-Loire.

XIXè : épidémie de Choléra à l'hôpital militaire

1836 - Un entrepôt des marchandises prohibées est institué pour les Douanes, à Lyon, par ordonnance royale.

1849 - Une épidémie de Choléra à l'hôpital militaire fait quelques morts, mais La maladie ne sort pas de l'établissement.

1884 - Le comte Hilaire Bernigaud de Chardonnet prend un brevet pour la fabrication de la soie artificielle.

1889 - Le cirque de Buffalo Bill donne onze représentations au parc Bonneterre, à Villeurbanne. Succès monstre.

1890 - Loi érigeant la commune du Perréon, prise sur celle de Vaux.

XXe : le négationniste Robert Faurisson suspendu de Lyon 2

1943 - Athanase-Fernand-Marie, dit Antonin, Jutard, propriétaire de la brasserie de l'Etoile, est assassiné par la Milice à Limonest, lieu dit "La Tuilerie". (Né à Boulogne, Vendée, le 15 mai 1889).

1946 - Une plaque à la mémoire du général Diego Brosset est inaugurée à l'Hôtel de Ville. Une deuxième plaque, à la mémoire des cheminots morts pour la France pendant la guerre de 1939-1945, est présentée dans la salle des pas perdus de la gare de Perrache. Et deux autres plaques sont inaugurées, à la mémoire des résistants Jules Amouroux, 19 rue Cuvier, et Roger Violi, 38 rue Garibaldi.

1950 - Dans le Hall de la Mécanique, première tournée à Lyon du spectacle américain sur glace "Holiday in Ice".

1978 - Robert Faurisson est suspendu de cours par arrêté du président de l'Université Lyon 2. Maître de conférences de littérature contemporaine, il avait écrit que les chambres à gaz n'ont pas existé dans les camps de concentration nazis.

1984 - Le grand prix littéraire de l'Association des Auteurs et Ecrivains Lyonnais est attribué à Albert Champdor (pseudonyme d'Albert Guillot).

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
En raison du confinement, nous vous proposerons régulièrement des articles sur l'histoire de Lyon, pour voyager dans le temps. Avec un site majestueux où deux cours d’eau se rejoignent, impossible de croire qu’il n’y avait pas de Lyon avant 43 avant notre ère et la fondation de Lugdunum. La présence humaine est attestée sur ces terres dès -29000.
Faire défiler vers le haut