Coline Vinçon, présidente de Zéro Déchet Lyon, avec le guide édité par l’association © Tim Douet (montage LC)
Coline Vinçon, présidente de Zéro Déchet Lyon, avec le guide édité par l’association © Tim Douet (montage LC)
Article payant

Zéro déchet : “Il y a un juteux business derrière le recyclage”

Un groupe de citoyens soucieux de s’engager dans la réduction de ses déchets est devenu en un an la première déclinaison locale de l’association Zero Waste France, qui a remplacé le Centre national d’information indépendante sur les déchets. Après trois ans d’activité, l’association compte une soixantaine de bénévoles actifs et plus de 300 adhérents. Lyon Capitale a rencontré sa présidente, Coline Vinçon.


Lyon Capitale : Pourquoi l’association Zéro Déchet Lyon prône-t-elle la réduction des déchets plutôt que le recyclage ? Coline Vinçon : Dans l’imaginaire collectif, une bouteille plastique mise au recyclage va être cassée, refondue et refaire une bouteille. Mais ce n’est jamais le cas. Avant de penser au recyclage, il faut remettre en question ses achats, se demander pourquoi nous en arrivons à trier quand on peut réutiliser. Les matériaux fabriqués à partir de matière recyclée sont toujours altérés, de moins bonne qualité et mélangés avec des matières neuves, car il n’est pas possible de recycler les plastiques à 100 %. Finalement, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. La période des fêtes est-elle dramatique sur ce point ?

Il vous reste 86 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Quai de saône
Depuis deux ans, la métropole de Lyon expérimente une déchetterie fluviale avec une barge qui accoste tous les samedis quai Fulchiron. Cette expérimentation va être prolongée d'une année. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut