Yannick Jadot
Capture d’écran

Yannick Jadot : “On veut nous imposer un pseudo vote utile”

Gagnant de la primaire EELV, Yannick Jadot a choisi de ne pas concourir pour l’élection présidentielle, mais de rallier sa candidature à celle de Benoît Hamon. Invité de L’Autre Direct, il déplore la volonté d’“imposer un vote de renoncement pour empêcher Marine Le Pen” et précise les termes de l’accord avec le candidat PS sur la fermeture de la centrale nucléaire du Bugey et la lutte contre la pollution de l’air dans les grandes villes.

Au vu des échanges et des différences parfois majeures entendues entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon lors du premier débat entre candidats à la présidentielle ce lundi, le “grand rassemblement” qu'a toujours souhaité Yannick Jadot, le gagnant de la primaire écologiste, ne semble pas près de voir le jour.

À la question de la consigne de vote que pourrait donner le parti Europe Ecologie dans le cas où Benoît Hamon ne passerait pas au second tour, Yannick Jadot répond dans L’Autre Direct qu'il s'agit d'abord de "jouer la gagne".

“La candidature d'Emmanuel Macron, comme celle d'autres, sont des candidatures qui veulent poursuivre les politiques qui ont été menées, et ce sont ces politiques qui construisent les victoires à venir du Front national. On veut nous imposer un vote de renoncement, un pseudo-vote utile pour empêcher Marine Le Pen", estime Yannick Jadot.

Fermeture de la centrale du Bugey “avant la fin du quinquennat”

Comment savoir si l'alliance avec le PS de Benoît Hamon sera différente de celle conclue en 2012 avec François Hollande ? L'ex-directeur des campagnes de Greenpeace France répond avoir "toute confiance" dans l'alliance avec Benoît Hamon, en particulier parce que ce dernier "a gagné la primaire à la fois contre la ligne du PS, mais aussi en ne mettant pas simplement l'environnement ou l'écologie comme un chapitre en plus".

Dans L'Autre Direct, Yannick Jadot détaille cet accord avec Benoît Hamon, notamment sur ce qu'il adviendra de la centrale du Bugey, la plus vieille centrale nucléaire de France après Fessenheim, située à trente kilomètres de l'agglomération lyonnaise. "Le processus d'abrogation de l'autorisation d'exploitation devra être mis en place dès la première ou la deuxième année du quinquennat", promet-il, avant d'ajouter que les besoins en électricité seront "remplacés par les énergies renouvelables".

Sans donner de détails chiffrés, Yannick Jadot estime également que, pour régler les problèmes de pollution de l'air, il s'agirait qu’“il n'y ait plus une seule voiture diesel qui soit mise en circulation sur le territoire d'ici 2015", et d'ajouter que la suppression de la niche fiscale diesel pourrait permettre de créer une prime pour "aider les concitoyens les plus vulnérables socialement ou les plus éloignés géographiquement" à acheter des véhicules moins polluants.

Retrouvez l’intégralité de notre entretien avec Yannick Jadot dans la vidéo ci-dessous
à lire également
Touraine
Face à près de 200 personnes qui ont répondu l'appel de l'association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), le député LREM du Rhône Jean-Louis Touraine a dressé ce samedi à Lyon les principaux obstacles au passage de sa proposition de loi pour légaliser l'euthanasie et le suicide-assisté. Les équipes de l'Hôtel Mercure […]
5 commentaires
  1. Robes Pierre - 22 mars 2017

    Jadot et les verts, rappelez nous leur score,..... pour rigoler, des idées uniquement pour taxer , retaxer, des contraintes infondées, dès 2019 attendez vous à voir votre voiture diésel et essence recalée à la vérification pollution avec les nouveaux bancs de contrôle. Finalement le passé l'a prouvé ce qui les intéresse surtout, ( JV Placé)c'est un maroquin .

  2. Abolition_de_la_monnaie - 22 mars 2017

    @ Robes Pierre (le modeste) . On sait que vous êtes 'pour la pollution' parce qu'elle est économiquement rentable. Vous êtes 'pour' les autoroutes et la destruction des terres agricoles, mais au final, vous vivez pour quoi ? . Ceci dit, les Verts (et beaucoup d'autres), ne veulent toujours pas voir que la destruction de la nature sera toujours 'rentable' tant qu'on utilisera de la monnaie (parce que la nature n'établit pas de facture). A chaque fois on se fait couillonner par 'l'intérêt économique' supérieur au reste. . On a besoin de candidats aux législatives pour défendre ce point de vue. Alors lecteurs, agissons ! :o)

  3. FEFI - 22 mars 2017

    Pour la pollution Auto voyez: http://news.autojournal.fr/news/1514405/Pollution-CO2-Industrie-Norme-Diesel.Pour les élections, pareil, n'écoutez pas les sirènes.

  4. Abolition_de_la_monnaie - 22 mars 2017

    @ FEFI : oui, n'écoutons pas les sirènes d'une revue vendue aux pro-voitures qui n'ont pas envie d'assumer leur responsabilité (même si certaines mises en perspectives sont utiles). . Mais les voitures produisent des matières cancérigènes dans l'environnement de tous. ça c'est la réalité : https://www.youtube.com/watch?v=tZPahv6T9a0

  5. Robes Pierre - 22 mars 2017

    Drôle si elles n'était pas pitoyables les incantations de nos verts anti tout qui au passage vivent comme monsieur tout le monde profitant des bienfaits d'une électricité abondante produite à 80% par le nucléaire, de voitures polluantes Diesel parce que vieillissant mieux que les véhicule essence, (on oubliera la mystification électrique), ils prennent l'autoroute parce que c'est plus sur, plus rapide, sont très contents de bénéficier des bienfaits d'une industrie pétrolière et de ses ressources tirées pour améliorer la santé, tout n'est pas bien dans le bilan de notre mode de vie mais la balance penche avantageusement pour nous, la preuve, ils sont des millions par le monde à nous envier, j'engage les contestataires à échanger leur mode de vie pour celui plus 'vertueux' de ceux-ci.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut