Avant de partir les occupants du TNP ont fait une dernière photo sur le parvis du théâtre. (Crédit : Collectif Unitaire 69)

Villeurbanne : les occupants du TNP sont partis

Après 106 jours, les membres du collectif Unitaire 69 ont levé, hier, samedi 26 juin, leur occupation du Théâtre national populaire à Villeurbanne. 

Occupé depuis le 12 mars, par le collectif Unitaire 69, le Théâtre national populaire (TNP) de Villeurbanne a été libéré hier. Après 106 jours de mobilisation, les travailleurs et intermittents du spectacle qui s’y étaient installés ont levé le camp, ce samedi soir, au terme d’une dernière journée de lutte et de célébration. 


"Aujourd'hui nous estimons que ce n'est plus au sein du TNP que nous pouvons la porter efficacement, mais à l'extérieur." Les occupants du TNP


Un départ annoncé dès la semaine dernière, après la suspension de l’assurance chômage par le Conseil d’État. "Nous avons autant de raisons d'être fiers du chemin parcouru que de poursuivre notre mouvement. Nous avons des preuves que la lutte paie, que la mobilisation porte ses fruits, et nous entendons continuer, ne rien lâcher", expliquent les désormais ex-occupants du TNP, sur leur page Facebook. Et d’ajouter : "Aujourd'hui nous estimons que ce n'est plus au sein du TNP que nous pouvons la porter efficacement, mais à l'extérieur. Ce lieu dont nous avons fait notre base arrière, notre point de rendez-vous pendant 3 mois, nous allons maintenant le quitter pour d'autres horizons."

"Pas la fin du mouvement"

Tout au long de la journée d’hier, les organisateurs avaient prévu diverses animations sur le parvis du TNP. Les occupants ont ainsi pu participer à la dépendaison des banderoles, à un concert de rap ou encore à des ateliers d’écriture de slam. 

Le collectif l’avait annoncé, la "fin de l’occupation ne signifie pas la fin du mouvement", à cet égard une nouvelle mobilisation est annoncée à Avignon "les 3 et 4 juillet pour la 3e coordination des lieux occupés".

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut