velo-ville-xuoan
@ DR

Vélos : leur stationnement va devenir payant

Colère de l'association la ville à vélo qui défend les intérêts des cyclistes lyonnais. Son président a dénoncé début février 2011 la fermeture de 94 places de stationnement gratuites et sécurisées dans le parking souterrain des Terreaux. Elles vont devenir payantes tout comme les 1500 places de stationnement prévues dans le plan modes doux du Grand Lyon.

Les places réservées aux vélos dans le parking souterrain des Terreaux, ouvertes depuis deux ans, ont donc été supprimées, sans aucune communication et à la surprise générale, il y a une semaine. C'est un membre de l'association "La Ville à Vélo" qui en a averti Nicolas Igersheim, président de l'association, mercredi 23 février. Comble du calendrier, le même jour, Gilles Vesco chargé de la politique modes doux au Grand-Lyon et son homologue à la Ville, Jean-Louis Touraine, par ailleurs président de Lyon Parc Auto (LPA), société d'économie mixte qui gère les parkings souterrains lyonnais, inauguraient la mise en service d'une nouvelle piste cyclable à Lyon.

Nicolas Igersheim a donc aussitôt écrit aux autorités compétentes ainsi qu'à la presse pour dénoncer l'incohérence entre, d'un côté "une politique de communication favorable aux modes doux" et de l'autre, "la fermeture de 94 places gratuites de stationnement pour les vélos".

1500 places payantes de stationnement avant l'été

Gilles Vesco en charge de la politique de déplacements au Grand Lyon a reconnu avoir été un peu pris de cours par LPA. Il a indiqué toutefois que cette décision s'inscrivait "dans une politique plus large" dédiée aux modes doux. L'ancien dispositif sera remplacé selon lui "avant l'été", par un système d'abonnement annuel à de nouveaux emplacements de stationnement pour les vélos construits dans les parcs LPA de Lyon. "Des espaces grillagés, avec accès badgés et placés sous vidéo-surveillance" seront construits dans les parkings souterrains de Lyon parc auto.

Le vice-président du Grand Lyon a rappelé que les places réservées aux vélos dans le parc des Terreaux étaient occupées "à plus de 50 % par des vélos ventouses". Jean-Louis Touraine a quant à lui évoqué "une solution expérimentale qui ne satisfaisait plus personne". Le plan modes doux du Grand Lyon prévoit donc 5 millions d'euros pour développer un nouveau dispositif de stationnement vélo dans les parkings souterrains.

Gilles Vesco précise ainsi que "3000 places de parking sécurisées vélo seront ouvertes à Lyon [d'ici la fin du mandat]  : 1500 dans les parcs relais et gares, et 1500 dans les parkings souterrains résidentiels. Et nous souhaitons développer une formule de stationnement standard avec carte d'abonnement mensuel dont n'avons pas encore fixé le tarif : 15 euros de frais de dossier plus un abonnement ou un abonnement seul à 35 euros. Dans tous les cas, cela devrait coûter entre 1 et 3 euros par mois aux Lyonnais".

Seul bémol dans cette affaire : le manque de réactivité du Grand-Lyon. Alors que les places de stationnement ont été supprimées la semaine dernière dans le parc des Terreaux, la collectivité reconnaît n'avoir toujours pas statué sur le tarif de l'abonnement mensuel qui permettra de lancer la future formule. Pendant ce temps, Lyon Parc Auto serait déjà en train de construire le futur espace grillagé qui accueillera bientôt, dans le parc des Terreaux notamment, les vélos des Lyonnais.

13 commentaires
  1. Contribuable Lyonnais - 3 mars 2011

    LIBELYON.FR TRANSPORTS - Ils étaient là pour faire la promo du plan Modes Doux et Vélos dans l’agglomération… Et certains sont venus en voiture avec chauffeur. Une berline à cocarde tricolore a déposé le maire de Lyon, Gérard Collomb, puis une autre berline à cocarde Jean-Louis Touraine, pile sur la nouvelle piste cyclable, afin qu’ils puissent enfourcher un Vélo’v le temps des photos de presse et des images télé...

  2. Ahbon - 3 mars 2011

    HALLUCINANT.On supprime des places gratuites de vélos alors que Lyon n'a jamais eu autant besoin que ses habitants abandonnent leurs voitures.Voir : http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapitale/journal/Autre-contenu/Breves/Pollution-atmospherique-c-est-reparti/%28language%29/fre-FRVa-t-on arrêter de marcher sur la tête ?

  3. aiglemalin - 3 mars 2011

    ça vous apprendra à élire des socialistes. Il est temps d'ouvrir les yeux : la gauche, c'est beaucoup plus à sa place dans l'opposition, et encore !

  4. Ahbon - 3 mars 2011

    Aiglemalin : je ne suis pas sûr (euphémisme) que l'élection d'un maire de droite aurait arrangé les affaires du vélo à Lyon. Mais au moins, la droite assume totalement ses positions pro-automobile et l'on sait à quoi s'attendre, ce qui est pour le coup tout à son honneur.Le vélo à Paris se porte très bien, et c'est bien un maire PS à la tête de la ville. Mais il existe effectivement de bons contre-exemples : M. Juppé et ses équipes ont fait plutôt du bon travail à Bordeaux.Comme quoi, il s'agit plus d'une question de courage politique et de vision à long terme qu'une question de parti !

  5. Yvan, de Lyon - 3 mars 2011

    Ça c'est l'effet socialiste.Tu croit que c'est un parti de gauche, avec des valeurs sociales et écologiques depuis la percée des verts.Mais en fait, sur le plan local, ce parti est dirigé par des hommes et des femmes qui sont élu(e)s pour faire avant tout du business !Cette mesure de parking payant, ne concerne pas les vélo'v...Qui n'a pas encore pris son abonnement vélo'v ?? Au passage, les irréductibles du vélo, payeront quand même vu qu'ils ont le choix entre se faire piquer leurs vélos ou payer ! Donc, réfléchissez avant de voter pour les cantonales !

  6. Contribuable Lyonnais - 3 mars 2011

    Comment peut-on être en chargé de la politique des modes doux et président de Lyon Parc Auto ? Un être intègre démissionnerait de l'une de ces casquettes, non ?

  7. guidoline - 3 mars 2011

    Une erreur à corriger dans la première phrase : les places vélos gratuites dans le parking des Terreaux n'existent pas depuis deux ans mais depuis l'ouverture du parking ! En 1994 si mes souvenirs sont bons.

  8. guidoline - 3 mars 2011

    Ca m'étonnerait que LPA crée 1500 places de stationnement payantes d'ici l'été comme vous l'annoncez. Déjà qu'en pratiquement trois semaines de travaux (et non une comme indiquée) LPA n'est toujours pas arrivé à transformer 94 places gratuites en 60 places payantes… Et ne sait toujours pas non plus combien l'abonnement va coûter, ni quand il sera mis en place !Je serais aussi curieuse de savoir où LPA compte installer ces fameuses 1500 places … En rognant sur les emplacements automobiles existants peut-être ? :o) C'est bien beau de balancer des chiffres, faudrait aussi les justifier.Quant au problème des vélos ventouses (très surestimé, j'ai toujours trouvé de la place pour mon vélo aux Terreaux), il ne sera pas réglé avec le système payant. Au contraire, on aura là 100 % de vélos ventouses ! Mais des ventouses payantes.

  9. pierre1911 - 5 mars 2011

    Sur le site de LPA on peut encore lire ce jour : 'Le stationnement des vélos Vitrine de la politique des déplacements à Lyon, Lyon Parc Auto s'est engagé aux côtés des collectivités depuis 1996 pour faciliter la vie des cyclistes à Lyon. Nous proposons dans nos parcs 350 emplacements de stationnement sécurisés spécialement aménagés pour les vélos, faciles d'accès et en général à proximité des locaux d'accueil. Ces espaces sont destinés prioritairement au stationnement de courte durée. L'utilisation de ce service est gratuite mais soumise à 2 conditions : · Pour faciliter le stationnement du plus grand nombre, vous ne devez pas laisser votre vélo plus de 7 jours (dans le cas contraire nous vous demandons de bien vouloir vous signaler auprès de l'agent d'exploitation) · Pour accéder au parc et y circuler nous vous recommandons d'utiliser les cheminements piétons, tout en respectant ces derniers bien entendu. Les ascenseurs sont dimensionnés pour cet usage. Cette mesure est destinée à limiter les risques d'accidents avec les voitures dans les rampes de circulation. Retrouvez ce service dans les parcs : Presqu'Île : Antonin Poncet, République, Célestins, Saint Antoine, Cordeliers , Hôtel de Ville, Terreaux, Vieux Lyon : Saint Jean, St Georges, Rive gauche : P0 Cité Internationale, Bonnel Servient, Les Halles, Berthelot, Fosse aux Ours,Morand, Tony Garnier, Autre : Croix-Rousse, Gros Caillou, Hôtel de ville Villeurbanne .'Faut il en rire?Difficile d'affirmer promouvoir les modes doux en faisant passer les usagers par la case porte monnaie. Payer, peut être, mais pour quel service? Exemple de question : L.P.A. couvre-t-il le vol et les dégradations? Ou est ce l'application des principes appliqués aux voitures dupliqués aux modes doux? Une manière certainement de rapprocher les deux mondes, rapprochement imaginé par des biens pensants ignorants. Car la quasi totalité des décideurs et opérationnels en charge des modes doux sur Lyon ne sont pas des utilisateurs et encore moins des convaincus. C'est un gaspillage de moyens et des actions qui finissent par être totalement contre-productives.

  10. lyonnais - 5 mars 2011

    @Ahbon, que la droite dise qu'elle n'est pas contre la voiture ne veut pas dire à mes yeux qu'elle n'est pas contre les transports collectifs, les gens auront toujours besoin de leur voiture pour ce déplacé le plus rapidement possible d'un point à un autre.Là où le maire actuel de Lyon et son équipe font de gravissimes erreurs c'est qu'ils créent de toutes pièces plusieurs strates là où normalement des êtres normalement bien constitués auraient fait un prolongement de métro comme pour la Confluence ou de la soie (soit en direction d'Eurexpo, soit le Mont OUT). C'est comme cela que l'on lutte le plus efficacement contre la pollution atmosphérique en faisant que l'on aille le plus facilement d'un point à un autre et que l'on inscrit notre urbanisme sur le long terme (100/200 ans) comme l'on fait Morand, Perrache, Garnier ou Seguin.Nous réagissons tous de la même façon puisqu'il y a déja des nouveaux centre de vie délaissé, n'est-ce pas @Ahbon ??

  11. MLBRLyon - 7 mars 2011

    La gabegie continue. Quand on veut tuer son chien, on l'accuse d'avoir la rage. En l'espèce, on crée des espaces qui seront forcément vides vu le tarif, et ensuite on dira qu'il n'y a pas besoin de stationnements vélo sécurisés, regardez ma pauv' dame, ils sont vides... Mais en mettre 15 000 d'un coup comme à la gare d'Amsterdam pour créer un appel d'air historique, ça semble au delà de leur conception...http://www.flickr.com/photos/17492049@N00/3156334996/

  12. Contribuable Lyonnais - 7 mars 2011

    Un avocat pourrait-il être juge d'une affaire qu'il plaide ? Bien entendu, non. Un avocat intègre et avec la déontologie qui l'anime refuserait cet état de fait au-delà que ceci serait impossible dans notre système.Or ici, le responsable politique des déplacements en mode doux est aussi le président de Lyon Parc Auto depuis plusieurs années. C'est incroyable !!!

  13. stivostine69 - 9 mars 2011

    Le pseudo succès du velov est en partie du a l'absence de parkings securisés pour Velos privés.En effet, l'espérence de vie d'un velo dans la rue a lyon est de moins d'un mois, il faut le savoir, tous ceux qui ont eu a garer leur velo dans la rue le savent bien...Le velov est le symbole du regne des bobos de gauche, qui prennent le velov 2 fois par an pour se donner bonne conscience et partent en vacances en Tunisie au mépris de tout bilan carbone.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut