rassemblement organisé par collectif "Jamais sans toit"
© Claire Chabal

Vaulx : École Grandclément, l'occupation pour loger les enfants reprend

Le collectif Jamais Sans Toit va occuper l'école Granclément située à Vaulx-en-Velin pour y loger 10 enfants scolarisés et leurs familles, actuellement à la rue. Le collectif regrette par ailleurs que les “trois logements de fonction vides et chauffés au-dessus de cette école” ne soient pas utilisés

Le collectif Jamais Sans Toit à annoncé dans un communiqué qu'il allait réinvestir l'école Grandclément située à Vaulx-en-Velin pour donner un toit à 10 élèves vivants à la rue. “À ce jour, aucune solution n'a été encore proposée aux familles de l'école, ainsi qu’à l’ensemble des familles de Vaulx-en-Velin alors que le plan Grand Froid a commencé depuis le 1er novembre et que le préfet a annoncé la mobilisation de 1200 places d’hébergement”, a regretté  le collectif dans un communiqué. “C’est illégal, car au mépris du droit inconditionnel à l’hébergement prévu par la loi et son principe de continuité (Code de l’action sociale et des familles) et au mépris de la Convention internationale des Droits de l’Enfant !”, ont-ils ajoutés. Jamais Sans Toit regrette surtout que les “trois logements de fonction vides et chauffés au-dessus de cette école” ne soient pas utilisés.

Comme nous l'écrivions en 2012, rien qu’à Lyon et dans son agglomération, près de 33.000 m2 d’anciens logements de fonction d’instituteurs et autres personnels de l’Éducation nationale étaient vacants à cette date. Aujourd'hui, en l'absence de solution, le collectif se dit “déterminé à rester solidaires aux côtés de ces familles de l’école et prendrons toutes les mesures nécessaires, aux côtés des autres écoles pour les mettre à l’abri, comme la loi l’exige.

Réquisition des églises  : pourquoi pas les logements vides des instits  ?

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut