(Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Vaccination obligatoire : près de 1 200 professionnels des Hospices civils de Lyon ne sont pas en conformité

Depuis ce mercredi 15 septembre, les professionnels de santé sont soumis à l’obligation vaccinale contre le Covid-19. Dans les HCL 5 % du personnel, soit environ 1200 des 24 000 employés, n’avait pas encore reçu sa première dose de vaccin le 13 septembre. Ils sont reçus en entretien individuel.

Annoncée il y a près de deux mois par le président de la République, Emmanuel Macron, la vaccination obligatoire contre le Covid-19 pour les professionnels du secteur de la santé est entrée en vigueur ce mercredi 15 septembre. Dans les hôpitaux, l’ensemble des agents, de la restauration aux fonctions administratives, est concerné par cette nouvelle mesure. 

La loi du 5 août 2021, qui encadre la vaccination obligatoire, stipule que les professionnels concernés "seront autorisés à exercer leur activité [à partir du 15 septembre, ndlr] à condition de justifier de l'administration d'au moins une des doses requises dans le cadre du schéma vaccinal à plusieurs doses". À défaut d'avoir été vaccinés dans les temps, "les salariés ou agents publics pourront être suspendus, sans rémunération", même si quelques exceptions existent, pour les personnes possédant une contre-indication vaccinale ou celles ayant été contaminées récemment.

Chaque cas étudié individuellement

Lundi 13 septembre, deux jours avant l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale, 95 % du personnel des Hospices civils de Lyon était en conformité avec le calendrier imposé par le gouvernement, selon nos informations. Cela laissait toutefois 5 % des professionnels en dehors des clous, ce qui, compte tenu des 24 000 employés des HCL, représente environ 1200 personnes. 

Depuis ce mercredi, les services des HCL conduisent donc des entretiens individuels avec les employés non vaccinés afin d’étudier chaque situation au cas par cas. Impossible, toutefois, de nous faire préciser la répartition des professionnels non vaccinés, selon les services, et donc de savoir quel pourcentage de soignants n’était pas encore en conformité avec la loi ce mercredi.  

Lire aussi : Reportage à Lyon : les professionnels de santé se mobilisent contre l’obligation vaccinale

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut