Manifestation gilets jaunes ©Lyon Capitale

Un rassemblement contre l'interdiction de manifester à Lyon

Une cinquantaine d'associations et syndicats ont signé un appel à la manifestations dans plus de 50 villes françaises, réclamant l'abrogation de la loi anti-casseurs, alors que Lyon étrenne l'utilisation de l'interdiction de manifester, ce samedi, dans un périmètre restreint du centre-ville.

"Une atteinte grave aux libertés publiques et à l’équilibre des pouvoirs". L'appel à l'abrogation de la loi anti-casseurs, introduisant la possibilité d'interdiction de manifestation sur arrêté préfectoral, publié sous l'égide de la ligue des Droits de l'Homme, et signé par une cinquantaine d'associations et syndicats, devrait trouver écho dans les rues ce samedi.

Des rassemblements sont organisés un peu partout en France pour défendre le droit de manifester, en parallèle des mobilisations de Gilets jaunes (lire ici celles prévues à Lyon et dans le Rhône). A Annonay, Aubenas, Bourg-en-Bresse, Chambéry, Clermont-Ferrand, Grenoble et Le Puy-en-Velay notamment pour ce qui concerne la région Auvergne-Rhône-Alpes.

"L'exécutif s’arroge des pouvoirs exorbitants"

Cela alors que Lyon s'essaie pour la première fois, ce samedi, à l'utilisation de l'interdiction de manifester, sur un périmètre restreint du coeur commerçant de la Presqu'île (lire ici). Le rassemblement rhodanien pour la liberté de manifester est prévu à 13 heures, place Louis Pradel.

"Les violences contre les personnes, les biens, les institutions qui ont eu lieu ne peuvent justifier qu’un exécutif s’arroge des pouvoirs exorbitants. Participer à une manifestation ne saurait signifier le risque pour chacun et chacune d’entre nous d’être poursuivi, fiché et condamné pénalement comme financièrement", s'insurge l'appel national (lire en intégralité ici).

à lire également
La manifestation lyonnaise des Gilets jaunes a rassemblé environ 500 personnes samedi à Lyon. Les polémiques ont enflé après des slogans anti-policiers « Suicidez-vous » à Marseille et à Paris notamment. A Lyon, même si des zones de tensions ont existé, les Gilets jaunes que vous avons interrogé se désolidarisent de ces slogans.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut