referendum turquie decines
Moran Kerinec

Un rassemblement anti-Erdogan ce samedi à Lyon

15 jours après le référendum et la victoire du "Oui" pour renforcer les pouvoirs du président Erdogan, un collectif lyonnais pour le "Non" lance un appel à la manifestation ce samedi à 17h place de la Comédie.

Un collectif mené par la minorité religieuse des Alévis lyonnais, farouchement opposé au président Recep Tayyip Erdogan, ne veut pas accepter la victoire du "Oui" au référendum d'il y a deux semaines. Un collectif qui dénonçait déjà des lieux de vote non-laïcs dans la Métropole de Lyon au moment du scrutin. Le président turc, en poste depuis 2014, a obtenu un élargissement de ses pouvoirs avec 51,41 % de "Oui" pour cette réforme constitutionnelle. Un vote qui prévoit "le revirement vers un régime dictatorial" selon la Plateforme lyonnaise pour le NON, comme se nomme ce collectif. Dans un communiqué agité, elle demande "l'annulation du scrutin frauduleux qui donne les pleins pouvoirs à Erdogan".

Une centaine de personnes attendue

Le collectif dénonce une "répression inouïe" envers les forces de l'opposition le jour du vote, mais également le fait que "l'alliance nationaliste créée par le parti AKP (celui d'Erdogan) avec le Mouvement nationaliste ait tout mis en oeuvre pour fausser les résultats et tromper les communauté internationale". Des accusations graves envers "un régime islamo-fasciste qui conduit la Turquie vers un chaos politique", que le regroupement d'associations entend bien clamer lors de ce rassemblement qui a lieu ce samedi place de la Comédie, à deux pas de l'Hôtel de ville.

Un discours minoritaire à Lyon

"Cela ne reflète pas la volonté du peuple" s'indigne le porte-parole Mehmet Demirbas. "Ce ne sont pas les preuves qui manquent. Avant même le scrutin, ils avaient cassé le réseau des opposants en mettant des journalistes en prison. Malgré cela, le Non était toujours gagnant dans les enquêtes. Erdogan ne l'a pas accepté, ce qui conduit la Turquie dans une impasse." Un discours difficile à faire entendre sur le territoire lyonnais où le Oui s'est imposé avec "85 %" selon le porte-parole. Une centaine de personnes est attendue ce samedi à 17h pour une manifestation statique.

à lire également
Le mathématicien lyonnais arrêté en Turquie en mai dernier devrait être jugé le 16 juillet prochain. Il est poursuivi pour “propagande en faveur d’une organisation terroriste” après avoir signé une pétition pour la paix au Kurdistan turc.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut