collomb voiture
© Tim Douet

Trop chers, les déplacements parisiens de Gérard Collomb ?

Le président du Grand Lyon a lancé un appel d’offres pour ses déplacements à Paris. Le montant du contrat, qui court sur trois ans, varie entre 45 000 et 195 000 euros.

Où diable le maire de Lyon se déplace-t-il à Paris ? À la lecture du Progrès de ce jour, nous apprenons qu'un appel d'offres a été lancé au mois d'août par la communauté urbaine pour le transport de Gérard Collomb dans la capitale, "pour une fréquence d'une journée par semaine". Le montant du contrat, qui court sur trois ans, varie entre 45 000 et 195 000 euros. Soit jusqu'à 5417 euros par mois.

“Il va voir des ministres, des chefs d’entreprise, des promoteurs”

L'information est confirmée par l'entourage de l'élu, qui précise que la somme dépend de la prestation effectivement réalisée : la fourchette haute ne sera pas atteinte si Gérard Collomb ne se rend pas toutes les semaines à Paris ou s'il n'a pas besoin de chauffeur. Le contrat a déjà été testé lors de l'année en cours.

En plus d'être président de la communauté urbaine, l'élu est aussi sénateur. À ce titre, comme le relève le journaliste du quotidien régional, "les frais de taxi ainsi que les frais de péage peuvent être remboursés dans la limite d'un forfait annuel". "À défaut, pour leurs déplacements de courte durée liés à l'exercice de leur mandat dans Paris et les communes limitrophes, les parlementaires peuvent être conduits par un véhicule du parc automobile du Sénat." Les parlementaires disposent par ailleurs d'une carte RATP. Une solution plus économe aurait donc pu être trouvée.

"Lorsqu'il monte sur Paris, Gérard Collomb ne fait pas qu'un déplacement domicile-Sénat. Il va voir des ministres, des chefs d'entreprise, des promoteurs pour faire avancer les dossiers lyonnais", invoque toutefois sa collaboratrice.

MàJ à 19h30 : L'attachée de presse du maire de Lyon précise que "le marché concerne les déplacements du maire à Paris pour une fréquence d'une journée par semaine en moyenne". "Le montant de 65 000 euros par an ou de 195 000 euros pour trois ans correspond à une fréquence supérieure - peut-être trois jours par semaine - que nous n'allons pas atteindre", affirme-t-elle.

Elle rappelle que sous les municipalités de Michel Noir et de Raymond Barre et jusqu'en 2013, un chauffeur permanent était salarié à temps partiel à Paris pour les besoins du maire de Lyon, ainsi qu'une voiture. D'après cette collaboratrice de Gérard Collomb, le taxi ou l'offre de transport proposée par le Sénat sont inadaptées aux journées du maire de Lyon qui remplit son agenda de rendez-vous et multiplie les déplacements lors de ses venues à Paris.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut