Pompidou Part-Dieu

Travaux de la Part-Dieu, des policiers municipaux pour la circulation

Les grands travaux de la Part-Dieu passent à la vitesse supérieure, et les perturbations commencent à se faire ressentir pour les automobilistes. Ce lundi matin, des policiers municipaux étaient présents pour réguler la circulation.

La fermeture de l’Avenue Pompidou, ce lundi 5 mars, signe une nouvelle étape pour les travaux de la Part-Dieu. Pour éviter la surprise des automobilistes, l’annonce de la fermeture de l’axe avait été anticipée par la Métropole et la signalisation adaptée sur les voies de circulation. Pour le premier jour, des policiers municipaux étaient postés en renfort pour assurer la régulation de la circulation côté Vivier Merle.

Contacté par Lyon Capitale, Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la sécurité de Lyon, a indiqué qu’il s’agissait d’une mesure prévue pour le bon déroulement des premiers jours de ce nouveau chantier : "Ils sont là pour faire en sorte que ça se passe bien, peut-être que dans huit jours, ils ne seront plus là. Les policiers, comme les médiateurs sont nécessaires dans les périodes comme celle-là". Il conclut : "Rien ne vaut l’humain, les pancartes ne font pas tout".

Les travaux de la Part-Dieu vont entraîner de nombreuses perturbations pour les automobilistes pour les cinq prochaines années (lire ici). Piétons et cyclistes devront s'adapter, mais subiront moins la situation.

Pour Jean-Yves Sécheresse, "ces travaux sont là pour faire de la Part Dieu un quartier plus agréable à vivre". Un projet de longue haleine qui devrait aboutir en 2023 (découvrez le nouveau visage de la Part-Dieu en cliquant ici).

à lire également
Un véhicule qui circulait à vive allure a percuté la baie vitrée d'un immeuble au niveau de l'esplanade du Dauphiné, près des archives départementales, dans le 3e arrondissement de Lyon. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut