Le 31 juillet, Cécilia Berder, la Lyonnaise Manon Brunet, Sara Balzer et Charlotte Lembach ont remporté la médaille d’argent lors de la finale du sabre par équipe. (Photo by Mohd RASFAN / AFP)

Tokyo 2020 : la Lyonnaise Manon Brunet sacrée vice-championne olympique du sabre par équipe

Deuxième médaille pour la sabreuse Manon Brunet à Tokyo. Après la bronze remporté en début de semaine, la Lyonnaise est devenue vice-championne olympique par équipe samedi 31 juillet, à l’issue de la finale perdue par la France face à la Russie (45-41).

Manon Brunet a conclu sa magnifique semaine olympique à Tokyo, samedi 31 juillet, en remportant la médaille d’argent avec l’équipe de France féminine de sabre. Il s’agit de la deuxième breloque de la Lyonnaise, qui s’était emparée de la médaille de bronze en individuel, le 26 juillet.

Avant la finale, Manon Brunet avait prévenu "la Russie, ça va être un enfer, elles ont toutes des styles différents. Elles sont fortes, mais on va partir au combat et se battre jusqu'au bout pour cette médaille olympique". Revancharde après sa défaite face à la Russe Sofia Pozdniakova, lundi, ensuite sacrée championne olympique, la Lyonnaise de 25 ans s’est effectivement bien battue et a livré de très bons assauts, plaçant l’équipe de France en tête de six touches au milieu de la finale. C’était sans compter sur la détermination du quatuor russe, qui est bien revenu dans cette partie pour finalement s’imposer 45 à 41 et remporter la médaille d’or. 

Après l'argent, les yeux sur Paris 2024

Cécilia Berder, Manon Brunet, Sara Balzer et Charlotte Lembach se consoleront certainement dans le fait qu'il s'agit de la première médaille olympique de la France dans cette discipline par équipe, introduite en 2008 aux Jeux de Pékin.

À Chiba, les quatre femmes auront fait vibrer l'escrime française et malgré la déception de ne pas avoir pu remporter le graal olympique, l'émotion était forte au sein du quatuor français. "C’était incroyable ce que l’on a vécu aujourd’hui, on ne voulait pas revivre les mêmes JO que l’on a fait il y a 5 ans. Là on est triste parce que l’on vient de perdre, c’est certains, mais on est fière parce qu'on a fait une escrime qui était belle aujourd’hui. Et j’espère que dans trois ans [aux Jeux de Paris, Ndlr] on fera des choses encore plus belles", déclarait Manon Brunet, au micro de France TV, à l'issue de la finale.

Lire aussi : Tokyo 2020 : Manon Brunet décroche la médaille de bronze

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut